Vingt-cinq personnes seront retenues à l’issue du concours de l’Ecole nationale d’administration (Ena), prévu les 27, 28 et 29 octobre prochain à Libreville.

© agpgabon.ga

© agpgabon.ga

 

Comme chaque année à pareille période, l’Ecole nationale d’administration (Ena) organise les 27, 28 et 29 octobre prochain,  son concours d’entrée. «Ouvert pour 25 places, ce concours concerne uniquement les candidats externes de nationalité gabonaise des deux sexes», précise un communiqué du ministère de la Fonction publique, non sans spécifier les conditions à remplir pour y prendre part.

Pour ce concours, les épreuves retenues sont, au premier tour, une dissertation de culture générale ; une dissertation de droit public ou d’économie générale ; un résumé de texte (droit public ou économie générale) ; une épreuve d’anglais; une épreuve d’intégration régionale et de coopération internationale. Au second tour, par contre, les candidats plancheront sur des épreuves orales axées sur la culture générale, le droit public et les finances publiques. «Le dépôt des dossiers de candidature se poursuit à la direction générale de l’Ena, sise au PK 12, jusqu’au 20 octobre», souligne le communiqué, non sans préciser : «Les frais d’inscription audit concours s’élèvent à la somme de 20 000 francs CFA».

L’Ecole gabonaise d’administration (EGA) fut créée au lendemain des indépendances. Devenue Ena en 1962, elle a pour missions principales la modernisation et la dynamisation de l’administration publique par des formations initiales et continues. L’Ena a vocation à être un établissement de référence à caractère professionnel offrant aux cadres de l’administration une formation appliquée de haut niveau dans les domaines du management du secteur public et des techniques et sciences administratives.