Entraineur de Dortmund (D1 allemande) lors du sacre européen en 1997, Ottmar Hitzfeld s’est confié sur le non départ de l’attaquant gabonais. Pour lui : «Aubameyang est une véritable assurance-vie» pour le club allemand.

Pour l’ancien entraineur de Dortmund : «Aubameyang est l’assurance-vie du club». © 4231.vn

 

Annoncé sur le départ depuis le début du mercato d’été en juillet, Pierre-Emerick Aubameyang restera finalement à Dortmund (D1 allemande). Au moins pour une saison, selon un accord passé avec entre l’international gabonais et la direction du club allemand. Une issue vitale pour le club, à en croire Ottmar Hitzfeld, ancien coach des Jaunes et Noirs.

«Pour Peter Bosz (le nouvel entraineur, ndlr), Aubameyang est une véritable assurance-vie. Il est le joueur le plus important du Borussia. Vous pouvez remplacer n’importe quel joueur de cette équipe, mais pas lui. Il représente 20% de cette formation. Il est omniprésent», a déclaré l’entraineur, champion d’Europe avec Dortmund en 1997.

La volonté de Dortmund de conserver l’attaquant gabonais a surtout été motivée par son efficacité devant le but. Pour Ottmar Hitzfeld, Pierre-Emerick Aubameyang s’est rendu indispensable à Dortmund. Meilleur buteur du championnat la saison écoulée, le Gabonais a y inscrit la bagatelle de 31 buts. Et 40 buts toutes compétitions confondues.

«Il crée le danger dans des situations impossibles. Il est aussi un vrai talent individuel. Il ne dépend pas seulement que de ses coéquipiers», a affirmé l’ancien sélectionneur de la Suisse. Toutefois, existe-t-il un risque pour que le Gabonais parte malgré l’accord passé avec sa direction ?

Pour Ottmar Hitzfeld, la réponse est claire : «Si Hans-Joachim Watzke (directeur général de Dortmund, ndlr) dit qu’il restera jusqu’à la fin de la saison, alors c’est très clair. Un message clair à comprendre et aussi un challenge lancé au Bayern Munich : On garde Aubameyang pour devenir le champion d’Allemagne». Dans ce cas de figure, un titre de champion d’Allemagne offrirait certainement la voie royale au Gabonais, dans l’hypothèse d’un départ vers un club européen plus huppé.