Composé essentiellement d’étudiantes de l’Institut national de la jeunesse et des sports (INJS), le club de football féminin Amazones FC a reçu, ce 6 avril à Libreville, un lot d’équipements pour l’érection d’une formation sportive compétitive.

Le ministre des Sports remettant à titre symbolique, un pied de bottine au capitaine des Amazones, le 6 avril 2017 à Libreville. © Gabonreview

 

Nourrissant de belles ambitions dans sa discipline, le club de football féminin Amazones FC, a reçu un précieux coup de main du ministère des Sports, le 6 avril dernier à Libreville.

Une vue des équipements avec l’équipe des Amazones en arrière plan, Jean Aboghé pendant son intervention. Puis, la présentation du fanion de l’équipe, avant la photo de famille. © Gabonreview

Essentiellement composée d’étudiantes de l’Institut national de la jeunesse et des sports (INJS), la formation sportive a reçu du ministère de tutelle un lot d’équipements composé, entre autres, de maillots, ballons et paires de bottines.

Si elle relevé l’importance de cette dotation, la ministre des Sports a surtout insisté sur l’émergence d’une élite sportive issue de l’INJS. «La logique voudrait qu’à l’INJS, nous puissions retrouver tous les sports, cet institut étant le laboratoire même du sport au Gabon. Cette logique voudrait donc, qu’au-delà du football, des clubs d’autres disciplines sortent également de l’INJ, dont l’ensemble des étudiants doit pouvoir participer à l’ensemble des compétitions sportives organisées par le ministère des Sports», a déclaré Nicole Assélé.

«Nous devons avoir ici, à l’INJS, la crème du sport national. Les femmes ont donné le ton. Nous attendons que les dirigeants de l’INJS organisent autour de ces jeunes-là des vocations, et encouragent ces derniers à participer à des compétitions sur le plan national», a poursuivi la ministre des Sports. Le président du club, pour sa part, a remercié le gouvernement pour ses efforts visant à encourager le sport féminin. «Merci de nous faire confiance, nous allons être à la hauteur de vos attentes», a lancé Jean Aboghé à l’endroit de la ministre des Sports.

A travers cette dotation, le gouvernement espère promouvoir le football féminin local, mais également propulser la discipline sur la scène africaine. Un challenge pour l’encadrement des Amazones qui mesure avec justesse l’ampleur de la tâche. «Nous n’allons pas d’abord nous focaliser sur les résultats», a déclaré l’entraineur du club.

En effet, pour Stéphanie Mbazoghé, la priorité est à la fondation des bases de l’équipe. «Il est question pour nous, dans un premier temps, de chercher la cohésion entre les filles», a-t-elle expliqué. Un chantier en bonne voie, à en juger par les résultats du club. Les Amazones cumulent en trois sorties (dont un forfait d’un adversaire), une victoire écrasante et un nul encourageant sur la pelouse du quintuple champion en titre, Missile FC.