L’école internationale Ruban vert a organisé le 17 juin, la deuxième édition de son festival dédié à la célébration de la diversité culturelle du Gabon.

Une prestation de conte offerte aux participants du Festival Moabi, le 17 juin 2017. © Gabonreview

 

Des instants du Festival Moabi. © Gabonreview

Après le succès de la première édition en 2016, le Festival Moabi a ouvert ses portes le 17 juin 2017 aux parents, enfants et amis de l’école internationale Ruban vert. L’objectif de ce festival est d’offrir au public quelques facettes de la riche culture gabonaise, mais surtout de promouvoir sa riche diversité.

Une variété d’activités a été proposée au public cette année : ateliers pour enfants, sport, marchés artisanaux, expositions d’art, concert, spectacles de danse, musique et gastronomie gabonaise.

La quarantaine d’exposants de produits made in Gabon ont su conquérir le public. Beaucoup de participants  ont pu s’offrir des présents de tout genre : confitures, accessoires de mode, vêtements, peintures et objets décoratifs.

Des instants du Festival Moabi. © Gabonreview

«C’est magnifique ce qui nous ai proposé ici au mini marché artisanal du festival Ruban vert. Dans notre programme, nous sommes venus accompagner nos enfants pour qu’ils échangent un peu avec leurs camarades avant le départ en vacances, mais maintenant, c’est nous parents qui faisons nos affaires», a déclaré un parent d’élève. «On ne peut pas faire semblant d’être insensible devant ces réalisations artisanales», a renchérit un autre.

Des instants du Festival Moabi. © Gabonreview

Selon la responsable de la communication de l’école Ruban Vert, le choix du géant arbre d’Afrique, Moabi, aussi bien enraciné dans la culture que dans la gastronomie et la pharmacopée des zones tropicales qui l’abritent, comme symbole de cette rencontre, relève du besoin de la pérennisation de la chose. «Moabi, représente la longévité, la pérennité des choses. Nous allons continuer de manière plus grandiose. C’est pour cela que nous avons pensé à l’arbre Moabi», a déclaré Vanessa Jacobi, en attendant les surprises et innovations  de la troisième édition.