L’Observatoire de la promotion du développement durable des produits et des services des industries du Gabon (Oddig), a procédé le 12 avril 2017, au lancement officiel des activités du Programme national d’évaluation environnementale des sites industriels et des services environnementaux (Pesise).

Les officiels au lancement du Pesise, le 12 avril 2017. © Gabonreview

 

Dans la perspective de soutenir efficacement la transition vers une économie à bas carbone, l’Oddig en partenariat avec la Banque africaine de développement (Bad) a lancé le 12 avril à Libreville, un atelier d’appropriation du Pesise.

L’objectif de cet atelier de trois jours est de «contribuer à l’amélioration des conditions d’existence des populations par la promotion d’un développement industriel à faible empreinte écologique, la lutte contre les effets des changements climatiques et la transformation structurelle de l’industrie minière à base de chaîne de valeurs créatrices de richesses et d’emplois au Gabon.»

Les participants à l’atelier de lancement du Pesise, le 1é avril 2017 à Arambo. © Gabonreview

Il s’agira au cours de cette rencontre d’outiller le personnel de l’équipe projet en matière de règles et procédures d’acquisition, de décaissement et de gestion financière de la Bad et les documents de travail à approuver par les experts de cette institution financière, dans le cadre de la mise en œuvre du Pesise.

En effet, ce projet d’un montant de plus de 807 millions de francs CFA, issus du Fonds d’assistance technique en faveur des pays à revenu intermédiaire (FAT-PRI) de la Bad, comporte trois composantes qui sont : la préparation du programme Pesise, le renforcement des capacités et la gestion de l’étude. A terme ce programme devrait déboucher sur la production d’un rapport de préparation complet du Pesise et des études de faisabilité des travaux de réhabilitation des sites industriels dégradés, tout comme la formation d’un personnel qualifié pour les négociations et le suivi de la mise en œuvre des études environnementales et sociales, au niveau des sites industriels.