Invoquant un défaut de paiement, la direction de l’Ecole de préparation aux carrières administratives (EPCA) a suspendu, depuis le 29 novembre, la formation de stagiaires des spécialités Travail, Administration scolaire et universitaire (ASU) et PME-PMI.

© tenseignes-tu.com

 

La direction générale de l’Ecole de préparation aux carrières administratives (EPCA) a récemment exprimé son mécontentement vis-à-vis du gouvernement. En effet, en date du 29 novembre, elle a demandé aux stagiaires des ministères du Travail, de l’Education nationale et des PME-PMI, de ne plus se présenter dans l’enceinte de l’établissement à compter du 30 novembre, jusqu’à nouvel ordre.

En cause, le non-respect des accords de partenariat signé entre l’EPCA et les administrations de ces départements ministériels. «Il est porté à la connaissance du personnel administratif et des enseignants que la formation des élèves des spécialités Travail, Administration scolaire et universitaire (ASU) et PME-PMI est suspendue pour cause de non-respect des dispositions contenues dans les accords de partenariat signés entre l’école et ces différentes administrations», peut-on lire dans la note de la direction générale de l’EPCA.

En effet, les ministères concernés n’ont pas reversé leur quote-part financière dans le cadre de la formation des stagiaires. Si l’EPCA a pu supporter les charges sur la première partie du premier semestre, l’école a clairement jeté l’éponge, alors que l’ensemble du programme n’a pas été épuisé. Une situation qui pourrait également affecté le second semestre, sensé reprendre en janvier prochain.

Selon une source proche du dossier, tous les trois départements ministériels ont été informés de la situation. Jusqu’ici, seul le ministère de l’Education national a officiellement réagi. Le secrétariat général du ministère a notamment demandé à l’EPCA de lui transmettre la liste de ses stagiaires. Depuis sa création en 1978, l’EPCA s’acquitte de sa double mission de former et de perfectionner les agents publics de l’Etat : des femmes et des hommes capables d’animer et de fonctionner l’appareil administratif dans le sens d’une plus grande efficacité.