La compagnie pétrolière italienne Eni et le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) ont signé, le 24 septembre 2018, un protocole d’accord pour la promotion de l’énergie durable en Afrique. Le Gabon figure parmi les premiers pays bénéficiaires de ce programme.

L’Eni et le Pnud s’associent pour promouvoir l’énergie durable de l’Afrique. © D.R.

 

La société italienne privée d’hydrocarbure Eni à travers son directeur exécutif, Claudio Descalzi et l’administrateur du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud), Achim Steiner, ont signé le 24 septembre un mémorandum d’entente(MDE) pour l’amélioration de l’accès à l’énergie durable sur le continent africain.

Selon les clauses de l’accord, l’Eni s’engage à développer des projets pour améliorer l’accès à l’énergie propre dans la région et le PNUD utilisera son vaste réseau de développement dans plus de 170 pays pour créer un environnement propice à la mise en œuvre de ce partenariat et analyser son impact durable dans les communautés locales.

«L’amélioration de l’accès à l’énergie, en particulier en Afrique, est essentielle à nos valeurs et fait désormais partie intégrante de nos activités. Nous investissons plus de la moitié de notre budget en Afrique, stimulant le potentiel national et favorisant le développement local. Le MDE d’aujourd’hui, un pionnier dans le secteur de l’énergie, souligne la crédibilité de nos efforts et la force de notre modèle économique», a déclaré M. Descalzi.

Dans le cadre de ce partenariat, le Pnud s’efforcera également de promouvoir les connaissances sur l’énergie propre et les modèles d’entreprise durable et de former les communautés bénéficiaires.

«Le secteur privé est un partenaire stratégique qui peut aider à concrétiser notre vision du développement inclusif, comme indiqué dans l’Agenda 2030 et les 17 objectifs de développement durable», a déclaré, Achim Steiner, estimant que cette collaboration montre comment travailler ensemble pour atteindre les objectifs, en particulier les SAO 17 sur les partenariats, 13 sur le climat, 12 sur la consommation et la production durable, et surtout les SAO 7 sur les énergies abordables propres.

Les projets de l’ENI comprendront la production d’électricité à partir de parcs photovoltaïques (y compris les systèmes flottants), de parcs éoliens, de solutions hors réseau, de reboisement et de solutions de cuisine propre. L’Angola, le Congo, la Côte d’Ivoire, l’Egypte, le Gabon, le Ghana, le Kenya, le Mozambique, le Nigeria et la Tanzanie sont parmi les premiers pays à bénéficier de ce partenariat.