A l’initiative de l’entreprise sociale Atace Handi, la 2e édition du Forum Handicap a eu lieu le 20 juillet à Libreville. Cet espace de discussions s’est focalisé sur l’employabilité des personnes vivant avec un handicap, à travers le thème «Le télétravail, une solution pour l’emploi des personnes handicapées».

Vue de la salle lors du Forum Handicap, le 20 juillet 2018 à Libreville. © Gabonreview

 

La présidente d’Atace Handi, Béatrice Nzang. © Gabonreview

Activité professionnelle exercée à distance grâce aux outils de communication, le télétravail a constitué l’ossature de la 2e édition du Forum Handicap, organisé le 20 juillet à Libreville par l’Atace Handi. Selon l’entreprise sociale, face aux carences d’accessibilité dans le transport, la formation, les infrastructures ou l’accompagnement, le, télétravail serait une option précieuse pour l’insertion des personnes handicapées formées et qualifiées, à la recherche d’un emploi.

«L’employabilité des personnes handicapées vivant avec un handicap se présente très souvent comme une contrainte pour les recruteurs, tant il faut s’équiper en logistique pour permettre leur intégration», a souligné la présidente d’Atace Handi. «Les métiers du numérique, du digital et l’artisanat, sont les premiers d’une longue listes d’opportunités qui s’offrent aux handicapés, pour résoudre la problématique de l’emploi dans ce groupe social», a affirmé Béatrice Nzang.

Quatre talks ont rythmé cette deuxième édition : «Le télétravail en question», «Développement personnel» et «Initiation aux métiers du numérique». Cette rencontre a offert aux participants l’opportunité de rencontrer les professionnels du recrutement, du numérique et du handicap. Tout comme elle leur a permis d’échanger sur les mesures d’accompagnement dans la formation, l’emploi et le financement des projets des personnes handicapées.

Atace Handi est une entreprise sociale, spécialisée dans la formation, l’accompagnement, la communication et le recrutement des personnes handicapées. Depuis sa création en mars 2017, la structure a enregistré plus de 150 personnes vivant avec un handicap, les uns demandeurs d’emploi et les autres, à la recherche d’un accompagnement pour la réalisation de leur projet.