Opposés aux Panthères du Gabon le 7 octobre à Casablanca, les Lions de l’Atlas sont impatiens de disputer cette rencontre. Le sélectionneur du Maroc a notamment promis l’enfer aux Gabonais pour ce match, comptant pour l’avant dernière journée des éliminatoires du Mondial 2018.

Le sélectionneur des Lions de l’Atlas. © img.20mn.fr

 

Dans une interview parue le 3 octobre dans le quotidien marocain Le Matin, le sélectionneur du Maroc est revenu sur la prochaine échéance de son équipe. En effet, les Lions de l’Atlas d’Hervé Renard défient les Panthères du Gabon, le 7 octobre prochain à Casablanca. Un match comptant pour l’avant dernière journée des éliminatoires du Mondial 2018 en Russie.

Une rencontre vivement attendue par Hervé Renard et ses troupes. «Le match, on l’attend avec impatience. Les joueurs, le staff, le public et toute une nation attendent cette rencontre. Je pense que c’est le match qui doit nous donner la chance de pouvoir disputer une finale cruciale en novembre prochain face à la Côte d’Ivoire pour aller en Russie en 2018», a confié le sélectionneur du Maroc.

Avec six points, le Maroc est deuxième du groupe C devant son prochain adversaire totalisant cinq points. Tenu en échec au match aller (0-0) à Libreville, les Marocains s’attendent à un match tout aussi compliqué à Casablanca dans quatre jours. «On s’attend à un match difficile contre une équipe qui joue aussi un match capital pour continuer à espérer. Ça sera un match très difficile», a affirmé Hervé Renard.

«Je sais que dans cette poule, depuis qu’on a démarré, tous les matchs sont difficiles. C’est l’équipe qui sera la plus régulière, la plus forte psychologiquement et mentalement, la mieux armée pour répondre présent dans les derniers instants de ces qualifications qui se qualifiera au Mondial. C’est à nous d’être prêts», a ajouté le technicien français.

Conscient des potentialités de son groupe, Hervé Renard souhaite offrir au public une soirée mémorable. Tout aussi mémorable que celle de l’opposition face au Mali, le 1er septembre, où le Maroc l’avait emporté 6-0. «J’ai la chance d’être sélectionneur de l’équipe nationale du Maroc et d’être encore en course pour la qualification. On va jouer ce match contre le Gabon dans une ambiance exceptionnelle (…) Après, on se penchera sur le reste, si on le mérite», a déclaré le sélectionneur. Le Gabon est prévenu.