Coup dur à la Direction générale de concurrence et de la consommation (DGCC) où une centaine d’agents, fédérés au sein du Syndicat des agents de la Concurrence et de la Consommation (SACC), sont en grève depuis le 7 mai dernier. Les grévistes dénoncent la mauvaise répartition des primes, le manque de traçabilité des recettes générées et le non réajustement des fonds communs par la direction générale.

Marché Mont-Bouët Libreville Gabon

«Les primes sont attribuées aux agents en fonction de l’humeur du directeur général ou des relations qu’il entretient avec chacun des agents en service au sein de l’administration», fustige Euloge Bindji, secrétaire général du syndicat, soulignant que «cette répartition est non objective». Les grévistes dénoncent également les recrutements anarchiques, aussi bien à Libreville qu’à l’intérieur du pays, causant un sureffectif dont la principale conséquence est le manque de bureaux pour certains agents.

A travers ce nouveau bras de fer, les agents attendent de leur direction générale la traçabilité des recettes générées par leur hiérarchie, le réajustement des primes et la mensualisation des fonds communs ordonnés depuis 2009 par la tutelle. Les agents exigent également la levée de la pratique du cumul des postes de certains responsables en raison de la vacance de onze postes de direction et de chefs de service constatée depuis belle lurette.

Selon des sources proches de cette administration, une réunion de crise s’est tenue le 8 mai à Libreville autour de Firmin Koumazock, secrétaire général du ministère de l’Économie, en vue d’entamer les négociations et parvenir au dénouement de la situation. Une issue favorable de ces négociations est fortement souhaitée pour cette administration, principal instrument de la politique gouvernementale en matière de concurrence et de consommation.

Créée en 2004, les missions de la DGCC s’articulent autour de trois piliers que sont la régulation concurrentielle du marché, le contrôle de la qualité et de la sécurité des biens et services, et la mission de protection des intérêts des consommateurs.