5 bâtiments de 3 salles chacun à rénover et 200 tables-bancs à fournir, constituent la valeur matérielle du Projet de réhabilitation et d’équipement de l’école publique de Nzeng-Ayong 3.

L’acte de signature du contrat de réhabilitation de l’école de Nzeng-Ayong 3. © Gabonreview

 

L’école à réhabiliter et le personnel enseignant. © Gabonreview

L’ambassadeur du Japon au Gabon et la directrice de l’école publique de Nzeng-Ayong 3 ont signé, le 8 août à Libreville, un protocole pour un don de 81.550 euros, soit plus de 53 millions de francs CFA. Cette enveloppe est destinée au «Projet de réhabilitation et d’équipement de l’école publique de Nzeng-Ayong 3».

Le projet consiste en la réhabilitation de 5 bâtiments composés de 3 salles de classe chacun et la fourniture de 200 tables-bancs. Construite en 1983, selon Junette Ndoulou épouse Okouyi, la directrice de l’établissement, «l’Ecole publique de Nzeng-Ayong 3 a une capacité d’accueil de près de 1035 élèves, tous niveaux confondus».

«Le Japon a réussi à lever le défi de devenir une grande puissance économique, en mettant en valeur toutes les ressources humaines à travers l’éducation. C’est pour cela que le Japon reste convaincu que l’assistance dans le domaine de l’éducation est une des grandes priorités de sa coopération. Ainsi, l’école publique de Nzeng-Ayong 3 devient la 29e école à bénéficier de la coopération japonaise au Gabon», a confié Masaaki Sato, le diplomate japonais.

Si la date du début des travaux et la durée de leur exécution n’ont pas été révélés, ce projet permettra de donner une cure de jouvence à cette école vieille de 34 ans.

Auteur : Alain Mouanda