Le kit solaire proposé par la start-up gabonaise Solar Box Gabon est parmi les 10 meilleurs projets africains retenus pour la finale du prix EDF Pulse Africa 2017.

La Solar Box 50 développée par la gabonaise Solar Box Gabon. © solarboxgabon.com

 

Un an et demi après sa création par l’ingénieur gabonais Aubin Ngoua, la start-up Solar Box Gabon n’en finit plus d’attirer l’attention, et apparaît comme une des plus prometteuses du continent africain. Il faut dire que la jeune entreprise, dont le responsable envisage de l’étendre dans une vingtaine de pays, a apporté une certaine innovation dans le domaine de l’offre de l’électricité dans les ménages ruraux. Elle propose plusieurs solutions énergétiques «vertes», allant du chargeur solaire à une installation domestique. Son produit principal, la Solar Box 50, a d’ailleurs été retenu parmi les 10 finalistes du prix EDF Pulse Africa 2017. Son inventeur sera face aux membres du Grand Jury du concours le 19 décembre prochain.

Les 10 finalistes du prix EDF Pulse Africa 2017. © afrique.edf.com

Devant les examinateurs, Aubin Ngoua devra démontrer les avantages de sa Solar Box 50, qu’il présente comme un kit solaire permettant à un habitant d’un site isolé de bénéficier, dans un seul boitier, d’une alimentation en énergie électrique pour sa radio, son téléphone portable, ses ampoules LED voire sa télévision, grâce à la prise 220V.

La solution comporte également des sorties USB et MP3. «Pour produire plus d’énergie qu’un panneau solaire conventionnel, la Solar Box utilise le principe de la réfraction de la lumière. C’est le changement de direction que subit le rayon solaire à l’intérieur du cube afin d’optimiser la production en énergie de celui-ci», explique-t-on sur le site de la start-up gabonaise.

Du côté des organisateurs, l’on indique que le Prix EDF Pulse Africa a pour objectif de «révéler et accompagner les innovateurs africains au service du développement énergétique du continent». «Cela fait plusieurs années que nous travaillons avec des start-up pour favoriser l’accès à l’électricité dans les zones les moins accessibles. Avec ce prix, nous souhaitons aller plus loin dans notre relation avec les entrepreneurs locaux. Nous espérons voir émerger de nouvelles technologies et de nouveaux produits, qui permettront de répondre aux défis énergétiques du continent africain», avait déjà déclaré Valérie Levkov, la directrice Afrique du Groupe EDF.

Au terme des auditions des finalistes, trois lauréats seront récompensés dans la production électrique off-grid, les usages et services d’électricité, ainsi que l’accès à l’eau grâce à l’électricité (agriculture et eau potable). On croise les doigts pour le seul représentant gabonais à ce concours qui est à sa 4e édition, après celles de la France, du Royaume-Uni et de l’Italie.

Au Gabon, Solar Box Gabon est arrivée 2e au challenge «Startupper de l’année par Total» en avril 2016. Grâce à son chèque de 12 millions de francs CFA, la start-up a développé ses projets. Elle a également obtenu son premier marché en mars dernier, qui consistait à la fourniture en énergie de la cité écologique Edock City de Viafè, à 55 km de Mitzic, chef-lieu lieu du département de l’Okano dans la province du Woleu-Ntem.