Face à l’achat des consciences choisi par certains de ses adversaires au 1er siège du 1er arrondissement de Libreville, Dr Ziza Sandrine Itou-Y-Manganga, candidate pour une «Nouvelle Attitude» aux législatives et aux locales, invite depuis le début de sa campagne électorale les jeunes de sa circonscription à préférer leur avenir à l’argent qui leur est proposé.

Dr Ziza Sandrine Itou-Y-Manganga au contact des jeunes des Charbonnages, le 3 octobre 2018. © Gabonreview

 

© Gabonreview

«N’acceptez pas les 20 mille francs qu’on vous donne. Vos vies valent plus et mieux que cet argent. Pensez à votre avenir avant tout !» Tel est le message que Dr Ziza Sandrine Itou-Y-Manganga tente de faire passer auprès des jeunes du 1er siège du 1er arrondissement de Libreville, où elle est candidate à la députation et aux locales.

D’Ambowé où elle a officiellement lancé sa campagne, le 26 septembre dernier, à Diba-Diba, en passant par le Pont-Assélé, Alibandeng et les Charbonnages ce mercredi 3 octobre, la candidate n’a pas cessé d’inviter son potentiel électorat à adopter une «nouvelle attitude» en vue du développement du pays.

Les jeunes soutiens du Dr Itou sur le terrain de la sensibilisation. © D.R.

«Vous êtes jeunes, votez quelqu’un qui va travailler pour vous au quotidien, et non quelqu’un qui vous donne des centaines de mille aujourd’hui mais qui vous oubliera après avoir été élu. Moi, je veux travailler pour vous. Ça fait 20 ans que je suis sur le terrain social, donc que je travaille pour d’autres personnes que moi-même. Et j’exprime à nouveau l’envie de travailler pour vous, mais cette fois à l’Assemblée nationale et à la mairie», s’est-elle adressée aux jeunes des Charbonnages avec lesquels elle a échangé plusieurs minutes durant.

Avec les jeunes de sa circonscription électorale, Dr Itou a abordé les questions relatives à l’emploi des jeunes, les grossesses précoces, l’éducation et la formation. Tout comme avec les jeunes des Charbonnages et Okala, où elle a devisé avec les notables, la candidate n’a pas manqué d’aborder la question liée à son positionnement politique. Elle a réaffirmé sa position d’indépendante militant pour la cause sociale.

Rencontre avec les commerçantes du marché d’Ambowé. © D.R.

«Je ne suis ni de la majorité ni de l’opposition. Et à l’Assemblée nationale, les questions que je défendrais ne dépendent ni de l’un ni de l’autre camp politique. Il s’agira de défendre la cause sociale et nos droits fondamentaux, à savoir manger, dormir, s’éduquer et se soigner», a-t-elle précisé, indiquant que le «changement de mentalités» auquel elle invite chaque Gabonais passe par la libération des clivages majorité/opposition. «Le camp indépendant existe aussi», a-t-elle revendiqué.

A côté des causeries organisées dans les différents quartiers de sa circonscription électorale, Dr Ziza Sandrine Itou-Y-Manganga organise, grâce à de jeunes volontaires, une caravane de sensibilisation sur le rôle d’un député et d’un maire. Elle évoque également l’importance du vote, non sans appeler les populations du 1er siège du 1er arrondissement de Libreville à adopter une nouvelle attitude pour le changement.