L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) a procédé, le 23 janvier, à l’attribution officielle de la licence de fournisseur Internet de très haut débit FTTH au groupe Vivendi Africa (GVA).

Le président du Conseil de régulation, Lin Mombo remettant la Licence d’exploitation internet haut débit FTTH au président du Groupe Vivendi Africa, Libreville, le 23 janvier 2017. © Gabonreview

 

Signée le 11 janvier 2016, la première licence FTTH  faisant du Groupe Vivendi Africa (GVA) le premier opérateur de l’Internet très haut débit au Gabon, a été officiellement reçue par son président Marco De Assis des mains du président du Conseil de régulation, Lin Mombo.

Destiné aux domiciles et aux entreprises, le FTTH constitue selon, Marco De Assis, l’une des meilleures technologies d’accès Internet au très haut débit, offrant la meilleure qualité de service, incluant la plus grande vitesse et de débits illimités.

La licence d’exploitation dédiée au Groupe Vivendi Africa par les autorités gabonaises permettra, selon Lin Mombo, « de contribuer à la démocratisation de l’Internet dans les foyers, à soutenir le développement économique et social, en plus de participer largement au rayonnement des technologies de l’information et de la communication au Gabon ».

Pour sa part, Marco De assis a promis de « lancer dans les prochains jours, le déploiement de  la fibre optique aérienne dans plusieurs foyers de Libreville et aux entreprises à des prix démocratiques».

Ce déploiement  sera rendu possible grâce au concours de l’une des partenaires du Groupe Vivendi, Canal+ , à travers  les abonnements de télévision distribués aux populations mais aussi aux installations de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG).

Visant à faire du Gabon le pôle numérique de l’Afrique centrale en commençant par Libreville, la première partie du déploiement de cette technologie sur l’ensemble du territoire sera financée par le Groupe Vivendi Africa, en fonction des termes définis dans le cahier de charges constitué par L’Arcep.

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga