Organisé avec l’appui de la Banque mondiale, l’atelier de concertation de la Cour des comptes s’est achevé, le 23 novembre à Libreville, sur plusieurs recommandations.

Le président de la Cour des comptes Gilbert Ngoulakia entouré du secrétaire général, Michel Ikapi lors de la clôture des travaux de l’atelier, le 23 novembre 2017. © Gabonreview

 

Débuté le 21 novembre à Libreville, l’atelier portant sur la mise en place d’une plateforme de concertation entre la Cour des comptes et les parties prenantes externes, s’est achevé le 23 novembre à Libreville.

Parmi les partenaires externes de la juridiction financière, figurent en bonne place le pouvoir exécutif, le pouvoir législatif, le pouvoir judiciaire, le corps de contrôle civil et militaire, les médias, les partenaires techniques et financiers, la société civile, les organisations sous-régionales et internationales.

S’agissant de la relation entre la Cour des Comptes et le parlement, les participants ont recommandé l’exploitation effective des rapports de la cour par les commissions des finances des deux chambres du parlement. Notamment par la mise en place d’un comité ad hoc au sein desdites commissions chargées d’examiner lesdits rapports.

Dans le cadre des relations avec les collectivités locales, les participants ont suggéré la désignation des points focaux dans l’ensemble des administrations pour permettre des réponses rapides aux demandes de la cour.

Dans le cadre des relations de l’ISC et le judicaire, les participants ont suggéré à la Cour des comptes d’étendre la concertation à l’ensemble des présidents, des juges d’instruction des tribunaux de première instance et les procureurs de la République près des dits tribunaux.

Au niveau des médias, il a été suggéré de mettre en place une stratégie de communication orientée sur les critères d’indépendance, de bonnes pratiques, d’équité et de transparence des informations entre les deux partenaires.

En ce qui concerne les partenaires techniques et financiers, enfin, les représentants de la Banque mondiale se sont montrés disponibles à apporter à la Cour, toutes les informations nécessaires dont elle aura besoin. A cet effet, a elle conforté la Cour sur sa participation à la revue conjointe du portefeuille des projets financés par la Banque Mondiale. Cette rencontre est prévue les 18 et 19 décembre prochains à Libreville.

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga