Le nouvel ambassadeur de France au Gabon, Philippe Autié, a été reçu le 31 octobre par le ministre des Mines, de l’Équipement et des Infrastructures, Christian Magnagna.

Moment d’échanges entre le nouvel ambassadeur de France au Gabon, Philippe Autié, et le ministre des Mines, Christian Magnagna. © Gabonreview

 

Le nouveau représentant de Paris à Libreville a été reçu le 31 octobre 2018 par le ministre des Mines, de l’Équipement et des Infrastructures, Christian Magnagna. L’entretien entre les deux personnalités a tourné autour des questions d’intérêts communs, notamment sur la politique minière du Gabon et son impact sur le développement des infrastructures économiques du Gabon. Le ministre a rappelé la disponibilité du gouvernement à «développer davantage son partenariat privilégié avec le Groupe Eramet dans l’exploitation des ressources minières du Gabon, conformément aux très hautes orientations de Monsieur le Président de la République».

«C’était d’abord une prise de contact puisque c’est la première fois que je rencontre le ministre des Mines», a déclaré Philippe Autié au terme de son audience avec Christian Magnagna. «Avec lui, comme vous pouvez l’imaginer, nous parlons beaucoup plus d’économie. Nous avons des sujets d’intérêts communs, des sujets que je qualifierais de stratégiques en particulier, évidement, le manganèse», a expliqué le diplomate français.

Connu comme un adepte de la diplomatie économique, Philippe Autié est plus que favorable au renforcement des échanges économiques entre la France et le Gabon. Ce, notamment dans les domaines des Mines, des infrastructures et des équipements. La Compagnie minière de l’Ogooué (Comilog), filiale gabonaise du Groupe français Eramet, étant présentée comme un «élément stratégique» de la coopération entre les deux pays. «La Comilog est une des grandes sociétés gabonaises et c’est un dossier stratégique pour nos deux pays. Nous avons donc beaucoup échangé sur le devenir de la Comilog, les projets d’investissement qui sont devant elle, mais également tout ce qui est de la responsabilité sociale des entreprises», a-t-il confié.

Arrivé au Gabon, il y a quelques semaines, Philippe Autié a précisé que sa priorité en ce qui concerne la coopération économique entre le Gabon et la France est «de renforcer encore et toujours plus les relations pour un partenariat très étroit».