Trente agents de la Compagnie minière de l’Ogooué (Comilog) ont été décorés, ce 23 novembre à Owendo, de la médaille de bronze et d’argent pour leur «apport dans la vie de l’entreprise» ainsi que pour le développement de celle-ci.

Trente agents de Comilog ont reçu, le 23 novembre 2017, leurs médailles de bronze et d’argent. © Gabonreview

 

Scènes de la cérémonie avec Caroline Mimboui Nguema (en bas) et Alain Ditona, posant avec les médaillés d’or du 1er mai 2017. © Gabonreview

Après les trois agents ayant reçu, le 1er mai dernier, des mains du président de la République leurs médailles d’or, le tour est venu jeudi 23 novembre à 30 autres agents de la Comilog de se voir honorer, en marge de la célébration de la Sainte-Barbe. Ayant totalisé jusqu’à lors 10 ans de service ininterrompu au sein de l’entreprise d’exploitation minière, une vingtaine d’agents ont reçu la médaille de bronze. Cinq autres ont été décorés de la médaille d’argent pour avoir totalisé 20 ans au sein de l’entreprise.

Pour Axel Fouty, le directeur des Ressources humaines (DRH), la médaille de travail décernée à chacun des impétrants «consacre d’une part (leur) apport dans la vie de l’entreprise». Il s’agit, a-t-il dit, de «la reconnaissance de (leur) implication au développement de celle-ci». D’autre part, les 30 agents ont également été distingués pour leurs «qualités professionnelles» et leur «amour du travail bien fait». «En résumé, cette médaille symbolise la valeur sociale et morale que le travail possède, son rôle comme facteur d’utilité collective et de statut personnel», s’est adressé le DRH aux impétrants. Il a appelé le reste des agents de Comilog à prendre exemple, à partager leur expérience aux nouveaux venus et à redoubler d’effort. Le but, a-t-il indiqué, c’est de permettre à l’entreprise de faire des «performances durables».

Invités à «plus d’implication» et à adopter «un véritable esprit d’équipe et de fidélité à l’entreprise», les agents de la filiale gabonaise du Groupe Eramet ont également été appelés, à l’occasion de cette cérémonie de remise de médailles, à œuvrer pour permettre à Comilog de «maintenir (sa) place de leader dans (son) secteur d’activité». Axel Fouty n’a pas manqué de rappeler aux agents la nécessité de «produire en toute sécurité et dans le respect des normes environnementales».

Pour sa part, Caroline Mimboui Nguema, secrétaire général du ministère du Travail, tout en félicitant les impétrants, n’a pas manqué de rappeler aux responsables de Comilog, et particulièrement à Alain Ditona le président du conseil d’administration de l’entreprise, «l’impérieux besoin d’instaurer avec (ses) partenaires sociaux un dialogue franc et constructif». Il s’agira notamment, a précisé la représentante de Carmen Ndaot, d’une «plateforme, un tremplin à même d’allier l’amélioration substantielle des conditions de travail et la vie des travailleurs d’une part, et la croissance à long terme de l’entreprise d’autre part».