La directrice générale de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) a inauguré, ce 21 juin 2018, à Angondjé, les locaux de la nouvelle direction régionale devant desservir les communes d’Akanda, Libreville et Owendo.

Le nouvelle direction régionale Akanda, Libreville et Owendo de la CNSS inaugurée, ce 21 juin 2018 à Angondjé. © Gabonreview

 

Le bâtiment de la nouvelle direction régionale de la CNSS pour les communes d’Akanda, Libreville et Owendo a été inauguré le 21 juin par Nicole Assélé. L’acquisition de cet immeuble de trois étages marque, à en croire la directrice générale de la CNSS, une étape importante dans le processus de déconcentration et de décentralisation des services opérationnels de la CNSS. «L’ouverture et la mise en service de la Dralo sont la preuve (…) que la CNSS de proximité, loin d’être un simple slogan est la parfaite illustration de notre ambition de mieux servir nos assurés et autres usagers», a-t-elle déclaré, espérant que ces «derniers puissent trouver en ces lieux, des réponses idoines et des solutions pertinentes à leurs préoccupations légitimes».

La nouvelle direction régionale Akanda, Libreville et Owendo (Dralo) est un dispositif imaginé et conçu pour offrir en un seul lieu, aux assurés et partenaires, l’ensemble des prestations entrant dans le cadre des missions régaliennes de cette institution.

Moments de l’inauguration. © Gabonreview

Selon la directrice régionale, Linda Bondo Mokoyi, les services de sa direction ont été conçus en pensant à «ces pensionnés épuisés par l’âge qui ne seront plus éprouvés par le périple du siège central pour percevoir leur dû, à ces rentiers physiquement diminués par les stigmates du travail qui ne seront plus astreints aux innombrables transports en commun avant de percevoir leur dû».

C’est le Dr Marie Thérèse Vane, dont l’immeuble porte le nom, qui a coupé le ruban symbolique et dévoilé la plaque murale avec la responsable de cet organisme. Première femme directeur général de la CNSS, native, notable et premier maire adjoint de la commune d’Akanda, elle s’est réjouie de ce que

les services de la Dralo «feront courte échelle à des centaines, voire des milliers d’administrés contraints régulièrement, sous le poids de l’âge, à se rendre dans les agences situées à mille lieux d’ici pour rentrer dans leurs droits».

Comme les cinq autres directions régionales et les agences de la CNSS disséminés sur le territoire national, la Dralo aura également, à terme, le pouvoir d’immatriculation, de recouvrement, de gestion des comptes, de liquidation des droits, de prévention des risques, de contrôle employeurs et d’encaissement des cotisations.