A l’occasion de sa visite visant à apprécier la réalité du fonctionnement de la Caisse nationale de sécurité sociale, le ministre de la Prévoyance sociale a été édifié sur la bilan d’étape de Nicole Assélé, un an après sa prise de fonctions à la tête de l’institution.

Guy Maixent Mamiacka et Nicole Assélé lors de la présentation du bilan d’étape de cette dernière, le 19 septembre 2018 à Libreville. © Gabonreview

 

Le ministre de la Prévoyance sociale a effectué une visite au siège de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), le 19 septembre à Libreville. Au cours de cette visite, Guy Maixent Mamiacka s’est notamment imprégné du bilan d’étape de Nicole Assélé, un an après son arrivée à la CNSS.

«Je voudrais dire toute ma satisfaction devant la présentation qui a été faite. Il semble qu’il y ait un véritable suivi des actions à initier à la CNSS, notamment dans le cadre du contrat de performance signé avec la tutelle, et qui est votre feuille de route. Elaboré d’accord parties, ce contrat s’appuie essentiellement sur les orientations que vous avez vous-même relevé», a déclaré le ministre de la Prévoyance sociale.

© Gabonreview

 

Selon Guy Maixent Mamiaka, «vous (Nicole Assélé, ndlr) avez abordé toutes les questions importantes pour l’optimisation du fonctionnement et la délivrance des prestations de la direction générale. A l’écoute de cette présentation, il n’y a pas grand-chose à dire. Sauf à espérer de continuer dans ce sens. Mais aussi, demander aux uns et aux autres de s’impliquer autant que vous, sinon plus».

Dans la présentation sur sa première année à la tête de la CNSS, Nicole Assélé est revenu sur les audits, les propositions des mesures correctives, les décisions de gestion et les résultats de ceux-ci. Tout comme elle a abordé les perspectives de la CNSS, reposant sur la vision stratégique Réactivité-Orthodoxie-Mérite-Efficacité (ROME 2018-2020).

«Plusieurs actions de la vision stratégique ROME 2018-2020 sont déjà mis en œuvre. Les résultats de certaines d’entre elles, présentés ici, seront beaucoup plus expressifs à la clôture des comptes de notre premier exercice comptable en mai 2019. Malgré le contexte économique morose tendant à freiner l’élan des réformes initiées au bénéfice de nos assurés, la direction générale et l’ensemble du personnel restent engagés à poursuivre leur mise en œuvre», a affirmé la patronne de la CNSS.

Seule ombre au tableau, le membre du gouvernement a dit être toujours dans l’attente du rapport d’activité trimestriel de la CNSS. «Le chef de l’Etat a demandé au gouvernement et à chacun de ses membres, de produire un bilan trimestriel d’activité. Ce rapport concerne à la fois l’administration centrale et les établissements publics. Je note que je n’ai pas encore le rapport d’activité de la CNSS, alors que tous les autres ont réagi», a relevé le ministre de la Prévoyance sociale.