Le président sortant du Comité national olympique du Gabon (CNOG) a été réélu pour un troisième mandat de quatre ans, à l’issue de l’assemblée générale élective organisée le 30 mars à Libreville.

Léon-Louis Folquet a été reconduit pour un nouveau mandat de quatre ans. © Gabonreview

 

Opposé à Jonas Arcadius Lébonda Massala, le président sortant du Comité national olympique du Gabon (CNOG) a été réélu pour un nouveau mandat de quatre ans. A l’issue de l’assemblée générale élective organisée le 30 mars à Libreville, Léon-Louis Folquet a obtenu les faveurs de l’ensemble des 15 fédérations sportives ayant voté. Soit un score de 100%.

«Sentiment de réussite et victoire collective pour l’équipe qui travaille avec moi depuis des années. Très sportivement, nous avons accompli notre devoir et le résultat de l’élection le prouve», a déclaré le vainqueur de l’élection. Ce dernier d’évoquer quelques pistes sur les priorités de son troisième mandat. «Nous allons nous mettre dans la recherche des moyens afin que les athlètes gabonais obtiennent des bourses pour des entrainements de haut niveau et soient pris en charge par le Comité international olympique et les fédérations internationales», a révélé Léon-Louis Folquet.

Dans la perspective de la participation du Gabon aux prochains Jeux olympiques, en 2020 à Tokyo, le président du CNOG a interpellé le gouvernement. Si rien n’est fait, «le Gabon risque de produire une pâle copie lors de ceux jeux», a prévenu Léon-Louis Folquet. «Pour éviter cela, il faut que l’Etat s’arrange à ce que les athlètes gabonais, toutes disciplines confondues, prennent part à des compétitions internationales. Des joutes qui permettront de détecter les nouveaux talents susceptibles de représenter notre pays valablement au Japon», a-t-il souligné.