Publié le 25 novembre 2016, le dernier classement de la Fédération internationale de Football association (Fifa), classe le Gabon au 111e rang mondial et 34e dans la zone Afrique.

La sélection gabonaise. © DR

La sélection gabonaise. © DR

 

La décente aux enfers de la sélection gabonaise de football enregistrée dans le dernier classement Fifa, est loin de rassurer, à moins de deux mois du démarrage de la Coupe d’Afrique des nations (Can) que va abriter le Gabon.

Alors que les lions du Sénégal font un bond en avant en occupant désormais la première place en Afrique, au détriment de la Cote d’Ivoire, championne d’Afrique en titre, les Panthères du Gabon continuent de s’enfoncer dans les abimes du classement des sélections mondiales et africaines de football.

En effet, après avoir récemment été battues par le Cameroun en match amical, laminées par la Cote d’ivoire aux éliminatoires de la Can 2017, enregistré de lamentables match nuls contre les lions du Maroc, les Comores, et le Mali, dans le cadre des éliminatoires de la coupe du monde 2018 en Russie, les Panthères du Gabon occupent désormais le 111e rang mondial, avec 308 points, derrière la Nouvelle Zélande et la Jordanie.

Sur le plan africain, la sélection gabonaise occupe le 34e rang, derrière la Mauritanie et le Mozambique. Conséquence : elle perd 15 places. Si ces chiffres ne semblent inquiéter ni les joueurs eux-mêmes, ni la Fédération gabonaise de football (Fegafoot), encore moins le ministère en charge du Sport, ils n’augurent pas tous des lendemains meilleurs pour la Can qui pointe à l’horizon.

D’autant qu’en plus de contreperformances accumulées depuis quelques temps, la sélection du Gabon est toujours à la recherche d’un entraineur, à moins de 60 jours du coup d’envoi de la compétition.

De l’avis de nombreux Gabonais, même si les Panthères trouvaient un entraineur pour succéder à Jorge Costa, il sera difficile pour lui, de présenter une équipe performante à la Can, compte tenu du temps qui lui reste.

Toute chose qui, si on n’y prend garde, risque de se solder par un énième échec des Panthères du Gabon à la coupe d’Afrique des nations.

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga