Du 8 au 11 décembre 2016 aura lieu à Franceville la 4e édition du Festival du film de Masuku, initié par la réalisatrice gabonaise Nadine Otsobogo, et dédié à la nature et à l’environnement. Principal soutien de cet évènement culturel qui se clôturera à Libreville le 13 décembre, le ministère de l’Economie numérique, de la Communication, de la Culture et des Arts livre le communiqué ci-après.  

Affiche du 4e Festival du film de Masuku. © D.R.

 

A travers l’image, une occasion rare d’interroger la place de l’homme dans son cadre de vie. Patiemment sélectionnés, les films présentés à Franceville constituent un corpus ouvert à la curiosité et reflètent toutes les questions du moment.

Entièrement gratuit, ouvert à tous, pensé pour tous les publics, Masuku poursuit sa trajectoire à vocation éducative mais aussi divertissante. Il accueille tous les genres et tous les formats de films mais consacre une place «de cœur» aux images du continent.

Le concours généreux de plusieurs partenaires publics et privés, au premier rang desquels l’ANPN, l’IGIS, l’Institut français du Gabon, la SOBRAGA et YOKA, favorise l’ambition à la fois grande et modeste de ce festival unique. Cet élan permet par ailleurs la venue de personnalités prestigieuses : l’invité d’honneur 2016, Gérard Le Chêne (Canada), est le directeur du grand rendez-vous Vues d’Afrique à Montréal, également réalisateur du film de la soirée d’ouverture du jeudi 8 décembre au Mega-Mall de Franceville. La marraine 2016, Nadine Lamari (France), est une ancienne élève de la FEMIS, scénariste de films dont certains furent présentés à Cannes -Un certain regard/Semaine de la critique et à Locarno.

Quelques films au programme. © D.R.

Et bien-sûr des producteurs, des auteurs, des explorateurs à la caméra, des ateliers pour les jeunes, des échanges entre professionnels.

Pour la clôture, le festival de Masuku bivouaque un soir à Libreville, le 13 décembre. Une belle soirée prévue avec l’Institut français du Gabon, pour voir ou revoir des films, remettre le Prix du public et se retrouver.

Au programme :

  • Les dinosaures du désert – Anis ABSI (primé aux Rencontres des réalisateurs tunisiens 2015) ;
  • La jeune fille et les typhons – Christoph SCHWAIGER (primé au CinemAmbiente Turin 2016) ;
  • Bagadji – Abraham FOFANA ;
  • Précieux – Guillaume TAMBELE (primé au Ficod Douala 2016) ;
  • Sensitive – Ut Barley SUGAR (primé au Corto di Donne Pozzuoli 2016) ;
  • Danse avec les dauphins – Stéphane GRANZOTTO (sélection FFC Nancy 2016) ;
  • Planète sable – Thierry BERROD ;
  • Il ne leur manque que la parole – Alain d’AIX (primé au WordFest Houston 2002) ;
  • Okuta – Ayéman Aymar ESSE (primé aux Vues d’Afrique Montréal 2016) ;
  • Et maintenant nos terres – J. Le Net et B. POLLE (sélection AlimenTerre 2015) ;
  • Jean Gentil – L. GUZMAN & I. CARDENAS (sélection Mostra Venise 2010) ;
  • Kolwezi on Air – Idriss GABEL (sélection MMFF New York 2016)

Auteur : Le ministère de l’Economie numérique, de la Communication, de la Culture et des Arts