Représentante du Gabon au dernier Festival panafricain de la musique (Fespam) au Congo, la dauphine de Miss Gabon 2015 a été élue première dauphine au concours organisé à Brazzaville au Congo.

Christine Pitty (numéro 3) à l’élection Miss Gabon 2015. © Gabonreview

Christine Pitty (numéro 3) à l’élection Miss Gabon 2015. © Gabonreview

 

Christine Pitty en maillot-deux-pièces. © Gabonreview

Christine Pitty en maillot-deux-pièces. © Gabonreview

Première dauphine du concours de beauté Miss Gabon 2015, Christine Pitty ne relâche rien. Près de trois mois après, son abnégation force la reconnaissance et l’intérêt des organisateurs de concours de beauté du continent, à l’instar du Festival panafricain de musique (Fespam), dont la neuvième édition l’a consacrée, le 21 juillet dernier, première dauphine de Miss festival panafricain 2015 à Brazzaville (Congo).

Si sa place n’était pas gagnée d’avance, la jeune représentante du Gabon, dont la principale préoccupation de cette année sera la lutte contre le cancer du sein, a séduit par sa grâce et la qualité de sa préparation. Pour partager le podium avec Hyllen Legre, la représentante de la Côte d’Ivoire, élue miss Fespam 2015, et Mama Aïssata Diallo, miss Guinée Conakry (2e dauphine), Christine Pitty a dû convaincre le jury international dirigé par Claude Kombo, par ailleurs directeur général du Livre et de la Lecture publique au ministère de la Culture et des Arts du Congo, sous l’œil bienveillant de la femme d’affaires Chantal Ickonga Akindou, organisatrice du concours de beauté. Aux prises à 12 autres candidates venues du Bénin, du Burkina Faso, du Burundi, du Cameroun, de la Centrafrique, de la RDC, du Mali, du Rwanda et du Tchad, la Gabonaise de 22 ans a satisfait aux quatre différents passages – tenue décontractée, maillot deux-pièces, tenue traditionnelle et tenue de soirée -, avant de se soumettre à l’inévitable épreuve des questions-réponses au terme de laquelle elle s’est révélée.