L’ancien premier ministre gabonais, Daniel Ona Ondo, a été désigné président de la Commission de la Communauté économique des États d’Afrique centrale (Cemac), au cours du sommet des chefs d’Etat et de gouvernement tenu, du 16 au 17 février 2017, en Guinée Equatoriale.

L’ancien premier ministre, Daniel Ona Ondo s’exprimant lors d’un New York forum Africa à Libreville. © D.R.

 

A l’occasion du Sommet ordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement de la Cemac tenu, du 16 au 17 février à Djibloho, en Guinée Équatoriale, le Gabonais Daniel Ona Ondo a été nommé à la tête de la Commission de cette institution. Il remplace le Congolais Pierre Moussa qui a dirigé cette structure pendant 5 ans.

Agé de 71 ans, plusieurs fois ministre à partir de 1997, puis vice-président de l’Assemblée nationale, Daniel Ona Ondo a dirigé le gouvernement gabonais de janvier 2014 à septembre 2016. Hiérarque du parti au pouvoir, cet agrégé d’économie va diriger pendant 5 ans la présidence de cette institution à vocation économique et intégrative, dont les avancées dans ces domaines sont aussi rares qu’un brin de soleil à Vladivostok.

Daniel Ona Ondo devra mettre à profit ses compétences d’économiste et son expertise de chef de gouvernement, pour relancer plusieurs chantiers dont le principal reste le renforcement de l’intégration sous régionale.

Diplômé de l’Université de Picardie et de l’Université Paris-I Panthéon Sorbonne en France, l’ancien Recteur de l’Université Omar Bongo (UOB) devrait être à l’aise dans ses nouvelles fonctions. Et pourquoi ne ferait-il pas de l’espace Cemac, considéré comme un «trou noir», une mer de croissance et d’opportunités. La Communauté économique et monétaire des Etats de l’Afrique centrale regroupe six pays : le Cameroun, la Centrafrique, le Congo, le Gabon, la Guinée Équatoriale et le Tchad.