123 dossiers ont été retenus au terme de l’évaluation réalisée dans le cadre de la 1re phase de la Compétition et accompagnement pour entreprendre (Cape), un programme destiné à améliorer l’employabilité et financé par la Banque mondiale.

123 dossiers ont été retenus dans le cadre de la phase 1 du programme Cape. © gaboneconomie.net

 

Financé par la Banque mondiale et mise en oeuvre par le ministère du Travail, avec l’appui technique de l’Agence nationale de promotion des investissements (ANPI-Gabon), le programme Compétition et accompagnement pour entreprendre (Cape) a retenu 123 profils à l’issue de sa première phase.

Le programme cape s’inscrit dans le cadre du Projet de développement des compétences et de l’employabilité (Prodece). Il a pour objectif de contribuer à l’amélioration de l’accès des jeunes gabonais âgés de 16 à 34 ans à des opportunités de développement des compétences et l’employabilité, par la formation et l’accompagnement en entrepreneuriat.

«C’est dans ce contexte que 245 jeunes de niveau d’instruction variée ont été formés, du 2 au 13 juillet, au Centre de formation professionnel (CFP) de Nkembo. Au terme de l’évaluation, 123 dossiers ont été retenus», a indiqué le ministère du Travail, dans un communiqué publié le 26 novembre. Il s’agit de 50 «déscolarisés ou non scolarisés» et 73 «diplômés» sélectionnés.

S’étendant jusqu’en 2020, le programme Cape offre l’opportunité à 2 000 jeunes de se former à l’entrepreneuriat et, à 150 jeunes de recevoir un financement d’amorçage pour leurs activités. Les formations portent essentiellement sur les modules suivants : «Identification et validation d’une idée d’entreprise», «Gestion d’entreprise», «Fiscalité et financement des entreprises», «Marketing» et «Esprit d’entreprise».