Le Cameroun a battu l’Égypte en finale par deux buts à un au cours d’une rencontre époustouflante.

Les Lions indomptables sur le toit de l’Afrique © http://www.lemonde.fr

 

Crispés par l’enjeu les Lions Indomptables ont débuté le match par le mauvais bout. Dès l’entame de la rencontre, les Égyptiens ont pris à la gorge leurs adversaires, les contraignant à jouer dans leur moitié de terrain. Une stratégie qui s’est révélée payante dès la deuxième minute, avec la frappe de Warda stoppée par le gardien Ondoua.

Les vainqueurs de la Can 2017 posent avec leur trophée.© http://afriquefoot.rfi.fr

Sans relâcher la pression, les Pharaons poussent leur avantage et réussissent à ouvrir le score à la 22e minute sur une frappe d’Elnery à l’angle droit des buts d’Ondoua, sur une passe lumineuse de Warda. C’est le coup de massue pour le Cameroun. L’Égypte exulte.

À la reprise, le Cameroun affiche un autre visage. Plus volontaires et conquérants, les Lions se ruent en attaque et percent le rideau médian égyptien sertie de cinq joueurs.

Même si le jeu s’équilibre, le Cameroun peine à atteindre la surface de réparation égyptienne. Pertes rapides de la balle, passes approximatives; pas de quoi inquiéter El Hadary, le gardien égyptien, jusqu’à la fin de la première période.

Ils prennent le contrôle du jeu et réussissent à revenir à la marque, grâce à un but de la tête de Nicolas Nkoulou entré en jeu en remplacement de Tekeu sorti sur blessure.

Galvanisés par cette égalisation, les Camerounais prennent l’ascendant sur l’Égypte. Le milieu comme la défense des pharaons accusent le coup.

Avec un jeu haché, les Égyptiens encaissent le deuxième but marqué par Vincent Aboubacar à la 88e minute, après avoir mystifié trois défenseurs Égyptiens. C’est le KO parfait, à deux minutes de la fin du temps réglementaire.

Héroïques sur tous les ballons, les Lions verrouillent le match et ne lâcheront rien durant les trois minutes additionnelles.

Malgré son jeune effectif, le Cameroun a réussi à revenir au sommet du football africain et remporter sa cinquième couronne. Un exploit pour cette jeune génération qui a gardé intact le formidable mental de leurs devanciers: Roger Milla, Joseph Antoine Bell, Oman Biyick, Patrick Mboma, Samuel Eto’o, etc.

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga