La Cote d’Ivoire a eu face à elle une courageuse équipe du Togo, qui l’a contraint au partage des points (0-0), en match inaugural pour le compte de la poule C basée à Oyem.

Un spectacle terne offert par le champion sortant. © Le Parisien.fr

 

Pour son entrée en compétition, le champion d’Afrique en titre n’a pas fait mieux qu’un match nul face à une équipe déterminée et combative des Eperviers du Togo. Cette entame timide des Eléphants s’est révélée dès les premières minutes de la partie au cours desquelles aucune action d’éclat n’a été enregistrée.

Quelques assauts par intermittences portés par Salomon Kalou, Zaha ou Franck Kessié ont mis un peu en difficulté la défense du Togo.

En face, l’équipe conduite par son capitaine Emmanuel Adébayor, s’est montrée plutôt sur ses gardes. Plus concentrée sur la défense et le milieu de terrain, les Eperviers n’ont pas enregistré d’actions notables à mettre à leur actif durant la première période.

Au retour des vestiaires, le jeu quelque peu emprunté des ivoiriens n’a pas permis de faire sauter le verrou togolais, même si à la 81e minute, sur une faute de main, un pénalty aurait pu être sifflé. Zaha a multiplié les assauts dans la défense des Eperviers, sans grand résultat. Sans perdre ses nerfs, l’équipe du Togo a tenté à son tour de se créer des occasions de buts. Les tentatives de l’équipe du Togo se sont soldées par des échecs.

Un match décevant dans l’ensemble, car les champions d’Afrique en titre, sérieux prétendant au titre, n’ont rien montré ou presque. L’absence de Gervinho dans l’attaque des Eléphants a trahi le manque de cohésion de jeu dans cette équipe. Il s’agit là du premier match qui s’est achevé sans but inscrit.

Auteur : Alain Mouanda