La Compagnie minière de l’Ogooué (Comilog) a lancé le 26 septembre la construction d’une usine pilote de traitement des boues qui permettra de séparer les eaux claires de la boue, prélevées directement dans les grands bassins.

Chantier de construction de l’usine pilote. © eramet-comilog.com

Chantier de construction de l’usine pilote. © eramet-comilog.com

 

La Compagnie minière de l’Ogooué entend jouer un rôle significatif dans l’épuration des eaux usées, un défi environnemental pour elle, mais également pour le pays. Elle vient de lancer la construction d’une usine pilote de traitement des boues qui permettra de séparer les eaux claires de la boue prélevées directement dans les grands bassins.

Ce projet dont la livraison est attendue en fin d’année 2016, et qui sera testé pendant six mois, s’inscrit dans le cadre de la protection de l’environnement et de la réduction des coûts d’entretien des bassins évalués à 1 milliard de francs CFA par an. L’eau usée une fois traitée entraîne la création d’un sous-produit principal que l’on appelle la boue, dont les destinations à travers ses quatre filières principales pour élimination sont la valorisation agricole, le compostage qui est en réalité un complément de traitement en vue d’un recyclage majoritairement agricole ; le centre de stockage des déchets ultimes et l’incinération.

S’agissant de la Comilog, le traitement de la boue débouchera sur sa restitution dans la nature. «Les boues ainsi récupérées, seront compactées et séchées sous forme de petites dalles pour être reversées sans incident écologique dans la nature», indique la direction générale de la Compagnie minière de l’Ogooué, sur son site internet. «A l’issue des résultats du test, les travaux proprement dits de la construction de l’usine seront lancés», assure-t-elle.

La boue résulte de l’activité biologique des micro-organismes vivant dans les stations et qui transforment les matières transportées par les eaux usées. Elle est composée essentiellement de bactéries mortes, de matière organique stabilisée, de sels minéraux et d’eau.