Seulement 17,21% des 22 911 candidats de l’enseignement général ayant composé au baccalauréat cette année ont été admis d’office à leur examen. Pis, l’enseignement technique et professionnel n’a enregistré que 11,10% de réussite d’office.

Des candidats du lycée d’application Nelson Mandela de Libreville, le 14 juillet 2018. © Radio scolaire émergence

 

De 14,81% au premier tour de la session 2017, le pourcentage de candidats de l’enseignement général admis d’office au baccalauréat est passé en 2018 à 17,21% pour 3 943 candidats. Le semblant d’amélioration de 2,4 points enregistré est loin d’être satisfaisant, alors que certains parents espéraient que cette année les résultats au premier tour de l’examen atteignent au moins 50%. D’autant que l’année scolaire a été moins mouvementée que les précédentes.

Les chiffres du ministère de l’Education nationale, concernant le nombre de candidats admissibles n’est pas plus reluisant. Sur les 22 911 candidats présents dans les centres d’examen à travers le pays, l’on dénombre 10 254 admissibles, soit 44,75%.

Pour l’enseignement technique et professionnel, les résultats cette année sont encore plus inquiétants. Sur 4 763 candidats en lice, seulement 529 ont eu d’office leur examen, soit un taux de réussite de 11,10%. Pas de quoi se réjouir.