Les programmes des chaînes nationales ne parviennent toujours pas à convaincre les téléspectateurs gabonais, révèlent ce mois les premiers résultats de l’étude média de référence en Afrique sub-saharienne (Africascope), selon lesquels la part d’audience TV de ces chaînes locales est de 9%, inférieure à la moyenne enregistrée sur 8 pays évalués à 40%.

Les chaînes nationales toujours pas attrayantes pour les Gabonais. © D.R.

 

Kantar TNS a publié le 27 août 2018 les premiers résultats de son étude Africascope 2018, initiée sur la période de (septembre 2017 – juin 2018) couvrant un périmètre de 8 pays d’Afrique Sub-saharienne. L’étude examine entre autres : la notoriété des radios et TV africaines, les parts d’audience de chaque station de radio et chaîne de télévision.

Selon les résultats de l’étude, la part des Gabonais qui regardent la télévision quotidiennement représente 95% pour une durée d’écoute moyenne quotidienne par individu de 4h10, soit une baisse de 35 minutes par rapport à 2016. Au cours de ces temps d’audience, seulement 9% sont consacrées aux chaînes nationales, contre 91% aux chaînes internationales et panafricaines. «Jugée comme la part la plus faible en Afrique Sub-saharienne, elle s’explique notamment par une offre locale plus réduite dans ce pays», souligne l’étude.

Par ailleurs, 36% de la population regarde régulièrement la télévision en dehors du domicile, chez des amis, au restaurant ou ailleurs. Les chaînes internationales et panafricaines les plus regardées au Gabon sont principalement celles de divertissement : Novelas TV, Trace Africa, TV5MONDE, Canal+ Sport, Nollywood TV et France 24.

L’écoute de la radio connaît quant à elle une progression de son audience, atteignant 90% au Gabon pour les stations locales dont, Urban FM à Libreville, demeure la plus écoutée. En ce qui concerne les stations internationales, RFI est présente dans le TOP 3 des radios les plus écoutées dans 7 des 8 pays étudiés.

L’étude Africascope couvre les principales villes de 8 pays (Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Gabon, Mali, République Démocratique du Congo, Congo, Sénégal), soit 18,7 millions d’individus âgés de 15 ans et plus. Les interviews sont réalisées en partenariat avec TNS RMS en face à face sur tablette auprès d’un échantillon global de 20 000 personnes, représentatif de la population de la zone d’enquête interrogée.