À Massika, un regroupement de village situé à une vingtaine de kilomètres de Lambaréné, un accident de la circulation a causé la mort de deux enfants d’une même famille, en plus des cinq blessés graves. Une affaire qui rappelle un autre accident survenu en 2003 et qui avait fait 19 morts.

Gabonreview.com - Un chauffard cause la mort de deux enfants d’une même famille, en plus des cinq blessés graves

Dénoncé à travers de nombreuses sensibilisations, à travers des spots publicitaires, des articles de presse, l’excès de vitesse serait à l’origine de cet accident qui a causé la mort de deux enfants d’une même famille. L’un était âgé de huit ans et l’autre d’un an.

Le pick-up à l’origine du drame appartient la compagnie pétrolière Maurel et Prom. Selon les témoignages, le conducteur du véhicule roulait à vive allure et c’est en voulant opérer un dépassement au niveau d’un carrefour que le drame s’est produit. Ne pouvant plus maîtriser sa mécanique, il s’est envolé pour heurter les membres d’une famille qui devisaient, assis dans la cour.

Le chauffeur, craignant pour sa vie, a continué sa course avant d’être rattrapé par les occupants du véhicule qu’il voulait dépasser. Il a été remis à la gendarmerie de la localité avant que l’on apprenne que les victimes étaient des enfants et des membres de la famille du directeur de l’école publique de Massika, Luc Biyoghé. Actuellement certains des blessés auraient été évacués sur Libreville du fait de la gravité de leur état.

Cet accident vient davantage mettre au gout du jour l’imprudence, l’abus d’alcool, les mauvais comportements tels que les dépassements dangereux, l’hypovigilance, le mauvais état des véhicules, le non-respect de la distance de sécurité, le refus de priorité, la surcharge des véhicules de transport de grumes en particulier, de marchandises et de voyageurs, l’usage du téléphone portable au volant et l’excès de vitesse. Des attitudes qui doivent être fortement réprimandées au regard des drames qu’ils causent au sein des familles.