Après quatre semaines de compétition, Joé Nzamba, plus d’une fois finaliste de la coupe nationale de slam, a remporté la première édition des playoffs du slam organisés par Urban FM.

Joé Nzamba, vainqueur de la 1ère édition des playoffs du slam. © Urban FM

 

Joé et son trophée, en compagnie de deux des compétiteurs. © Urban FM

Lancée le 7 avril, la première édition des playoffs du slam s’est achevée le week-end dernier à Libreville. Slammeur de longue date, ayant atteint plus d’une fois le dernier carré de la coupe nationale de slam, Joé Nzamba a remporté la compétition d’art oratoire.

Organisés par la radio Urban FM et la structure évènementielle Yoka Com Event, les playoffs du slam ont enregistré 32 participants répartis en deux poules de 16 compétiteurs. Il a fallu s’affronter quatre samedis successifs pour arriver à la dernière sélection des quatre derniers prétendant au trophée. Joé était notamment aux prises avec Tétanos, Terry Rodrigues et Rhamses Senior.

Pour l’emporter, le champion de l’édition 2018 a dû se défaire au dernier round de Rhamses Senior, un adversaire plutôt difficile, en plus du jury (choisi dans la foule quelques minutes avant le début de la compétition) qui n’a pas fait de cadeau aux deux finalistes. La présence de plusieurs célébrités nationales dans la salle du Yoka Sports Bar, à l’instar du champion du monde de taekwondo Anthony Obame, a contribué à accentuer la pression sur les compétiteurs.

Pour les organisateurs, Joé l’a emporté grâce à «ses envolées lyriques» qui, en plus d’avoir plu aux jurés, «ont également conquis le public» venu nombreux cette nuit-là. Le vainqueur a remporté une enveloppe de 500 000 francs CFA.

Au terme de la compétition, Urban FM et Yoka Com Event qui promettent déjà une 2e édition, ont produit une compilation des meilleurs titres des 32 compétiteurs.