«L’Africain qui voulait voler», le documentaire de la réalisatrice Samantha Biffot, vient d’être nominé dans la catégorie «meilleur document» de l’African Film Academy Awards 2017 (AMAA.)

Une scène du documentaire «L’Africain qui voulait voler». © D.R.

 

Les organisateurs des récompenses cinématographiques les plus prestigieuses d’Afrique, l’African Film Academy plus connues sous le nom d’AMAA, viennent de révéler les noms des nominés pour les 27 prix de la 13e édition du AMAA, prévu le 18 juin 2017 à Lagos.

L’affiche de l’African Film Academy Awards 2017. © D.R.

Sur un total de 136 compétiteurs en lice pour les différents prix en jeu, le Gabon a su s’offrir son ticket pour la grande soirée de consécration, grâce au film documentaire de Samantha Biffot, «L’Africain qui voulait voler».

Ce documentaire long-métrage de 70 minutes, relatant le destin littéralement extraordinaire de Luc Bendza, jeune gabonais qui rêvait de voler comme les combattants des films d’arts martiaux, sera face à 7 productions dans cette catégorie : «Legacy of the Hills» (Mali), «Makoko: Future Flloat» (Nigéria), «Maison sur le terrain» (Maroc), «Vivre riche» (Côte d’Ivoire), «Maison de Nwapa» (Nigéria), «Mama colonel» (RDC) et «La Colère dans le vent (Renard dans le vent)» (Niger).

Cet événement cinématographique vise à honorer et à promouvoir l’excellence, dans l’industrie cinématographique africaine et à unir le continent à travers les arts et la culture.