Le ministre d’Etat en charge du Budget, Jean-Fidèle Otandault, a réceptionné le 19 avril les recommandations du 7e Forum des hauts fonctionnaires du budget des pays membres d’Afritac-Centre (Fohbac), tenu du 16 au 19 avril à Libreville.

Le ministre d’Etat en charge du Budget, Jean-Fidèle Otandault (au centre) et le représentant du président du Fohbac, Dieudonné serge NTSEK (à sa gauche), le 19 avril 2018 à Libreville. © Gabonreview

 

Les recommandations issues des travaux du 7e Forum des hauts fonctionnaires du budget des pays membres d’Afritac-Centre, tenu du 16 au 19 avril à Libreville, ont été officiellement restituées au ministre d’Etat en charge du Budget Jean-Fidèle Otandault.

Après trois jours d’échanges et de partage d’expériences, les participants au 7e Fohbac ont formulé 6 principales recommandations.

La première recommandation invite les Etats à adapter les fonctions budgétaires centrales et ministérielles à la gestion en mode programme. Les participants au 7e Fohbac ont également appelé les Etats à renforcer le suivi des établissements publics et maitriser la dynamique des taxes affectées.

Par ailleurs, ils ont suggéré que soient renforcés le suivi des dépenses et la qualité des systèmes d’information. De même, les Etats ont été appelés à encadrer le recours aux partenariats public privé (PPP), mettre en place un partage des documents pour diffuser les bonnes pratiques.

Pour le ministre d’Etat en charge du Budget, toutes ces recommandations «sont dans l’esprit des réformes budgétaires courageuses et salutaires engagées par le gouvernement depuis plusieurs mois», a estimé Jean-Fidèle Otandault. La mise en œuvre de ces réformes devrait selon dernier «intervenir dans les prochains jours pour l’intérêt de tous».

L’évènement qui a réuni durant trois jours à Libreville les Etats membres d’Afritac-Centre, avait pour thème «la fonction budgétaire face aux défis des réformes économiques et des finances publiques». Ce 7e rendez-vous a également enregistré la participation de la direction du budget du Maroc.

Selon le représentant du président du Fohbac, le 7e forum visait un partage d’expérience et la capitalisation des acquis des Etats membres. Autrement dit, «les participants ont mis en évidence les innovations en matière de finances publiques, la mise en place de nouvelles fonctions, le renforcement de fonctions et de l’organisation budgétaire existante, afin de permettre le passage à une gestion budgétaire moderne», a expliqué Dieudonné serge NTSEK.

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga