Partager

Vendredi 2 mars

16h00-17h15

Conférence : Quelle(s) identité(s) pour le cinéma gabonais

Marcel Sandja, Alain Oyoue, Guy Rossantaga Rignault.

17h30

Le divorce de Manouchka Kelly Labouba 40′

Gabon -1999

Dans la société traditionnelle africaine, le mariage n’est pas seulement l’union entre deux personnes mais plutôt entre deux familles. Elles sont seules habilitées à désunir ce qu’elles ont uni.

Les jeunes générations doivent le comprendre, non  pour le plaisir des familles respectives, mais surtout pour le respect des traditions.

Magloire et Florence veulent divorcer. Mais pour que le mariage soit défait, il faut l’accord des deux clans.

R/D : Manouchka Kelly LABOUBA • Sc : Manouchka Kelly LABOUBA• Ph/C : Albert DONDO, Ferdinand EMANE • S : Roger BILOGHE • Mus. O : JOELEVAN’S• Mus add. : Annie-Flore BATCHIELLILYS  • 40’ • Video HD • Coul/Col • Prod : CENACI, IRIS COM • Int/Cast :Serge ABESSOLO, Laurène MOUTSINGA, Fabienne MBOYI, Yves-Henry NDONG, André-Pierre BEKALE, Adrien IVANGA, Ernest AKUE

18h30

Les couilles de l’éléphant de Henri Joseph Koumba Bididi (en présence du réalisateur) 98′

Gabon / France – 2000

Au Gabon, la campagne pour les élections législatives va commencer. Alevina, homme politique de renom, n’est pas sûr de sa réélection : le multipartisme est désormais de règle. Il fait appel à Leclerc, un spécialiste parisien de la communication politique. Mais il ne pouvait pas prévoir qu’Alevina, grand amateur de femmes (« sa queue nous perdra » disent ses partisans), tomberait en panne… d’érection ! En fait, c’est son épouse qui, lassée de ses infidélités, a consulté une nganga (sorcière). Cette dernière, y allant un peu fort, au lieu de se contenter de calmer les ardeurs de cet homme volage, l’a rendu impuissant. Or, sans érection, pas d’élection !

Ce premier long-métrage fort réussi est une satire féroce des moeurs politiques gabonaises de l’époque. Le style des dialogues y est subtil (parfois), chargés (souvent), grinçant (la plupart du temps). Inutile d’essayer de savoir si, dans ce film, c’est la politique qui mène au sexe ou le sexe à la politique. Tout est dans tout (et réciproquement) comme disaient Francis Blanche et Pierre Dac dont ce jeune réalisateur est l’émule.

R/D : HENRI-JOSEPH KOUMBA BIDIDI • Sc : Henri-Joseph Koumba Bididi, Pauline Sales, Jean-Michel Isabel • Ph/C : Philippe Elusse • M/Ed : Michel Klochendler • S : Georges Willy Kombeny, André Pierre Bekale • Mus : Wasis Diop • Déc/AD : Jean-Martin Nguema Obiang, Léon Didier Mba, Albertine Nzoughe • P : CENACI, Adelaïde productions, Terre Africaine • 98’• 35 mm • F • Coul/Col • Int/ Cast : Jean-Claude Mpaka, Philippe Mory, Malcolm Conrath, Annette Eyeang, Nadège Beausson-Diagne, Serge Abessolo

20h30

Le Grand Blanc de Lambaréné de Bassek Ba Kobhio (en présence du réalisateur) 94′

Cameroun/Gabon/France – 1995

Les 20 dernières années de la vie d’Albert Schweitzer, vues par un africain. Son incroyable aventure, sa vie consacrée à l’Afrique , son dévouement mais aussi l’ambiguïté du personnage dans une époque – 1945 – où le colonialisme entend mal qu’un jeune gabonais, Koumba, ose entreprendre des études de médecine et rivaliser avec le grand docteur blanc.

Réalisation : Bassek Ba Kobhio Auteurs & scénaristes : Bassek Ba Kobhio et Serge Lascar D PH : Vincenzo MARANO / S : Alain Curvelier, Eric Bonnard avec : André Wilms (Albert Schweitzer), Marisa Berenson (Hélène Schweitzer), Alex Descas (Koumba), Elizabeth Bourgine (Ingrid), Philippe Maury (Le sorcier), Anne-Marie Pisani (Berta)

22h00

Dôlè de Imunga Ivanga (en présence du réalisateur)

Gabon/France -1999

À Libreville, de larges avenues et des immeubles modernes masquent les constructions précaires traversées par des rues serpentines. Mougler et ses amis, cinq garçons d’une quinzaine d’années, survivent dans ce quartier misérable. Ils sont livrés à eux-mêmes, à l’exception de Mougler qui prend soin de sa mère malade. La « bande », lassée de ses larcins quotidiens, décide de dévaliser le kiosque du « Dôlè », la nouvelle loterie qui fait rêver toute la ville. Mais ce kiosque est gardé par un homme armé et amoureux de la boutiquière aux formes généreuses. D’autres préoccupations surgissent dans l’existence de Mougler : sa mère de plus en plus malade a besoin de médicaments fort chers. La quête d’argent prend pour lui et ses amis un tout autre sens !

Tourné avec des acteurs non professionnels (de jeunes lycéens qui jouent leur propre rôle), Dôlè vaut d’emblée par sa justesse de ton : ni trop sérieux, ni trop désinvolte. Ce premier long-métrage fort prometteur dépeint avec tendresse et lucidité la jeunesse des grandes villes d’Afrique et d’ailleurs. Ces jeunes sont passionnés de rap, la musique qui porte la contestation à travers tout le continent !

R/D : IMUNGA IVANGA • Sc : Imunga Ivanga • Ph/C : Dominique Fausset • M/Ed : Patricia Ardouin • S : Antoine Deflandre • Mus : François N’Gwa, Emile Mepango, Nzinga, Ella Okoué, Annie Flore Batchiellylis • Déc/AD : Didier M’Boutsoux • Cos : Luce Malekou • P : Direct & Différé, CENACI • 92’ • 35 mm • F • Coul/Col • Int/Cast : David Nguema Nkoghe, Emile Mepango, Roland Nkeyi, Evrard Elle Okoué