Partager

Jeudi 1er mars

17h30

Maléfice de Fernand Lépoko  (en présence du réalisateur) 40′

Gabon – 2008

Solange est convaincue que sa famille est victime d’un maléfice qui à causé la mort de ses deux premiers enfants. Elle va par conséquent, tenter de sauver la vie de son dernier fils KUMI, malgré les réticences de son mari, partagé entre l’amour de sa famille et la crainte de son père MOUNKAL, très puissant sorcier doté de multiples pouvoirs. Alors que Guillaume, soumis aux exigence de son père MOUNKAL conduit l’enfant vers sa mort, Solange va entreprendre un voyage à la recherche du remède qui sauvera son fils. Solange, femme battante, si tu savais qu’au bout du chemin t’attend une découverte des plus invraisemblables…

R/D : Fernand LEPOKO • C.P : PHenri Joseph koumba BIDDIDI • P.D : Charles MENSAH•  Ph/C : Roland DUBOZE, Ferdinand EMANE ONDO • S :André pierre BEKALE et Cédric POULICARD • M :Laurianne EKONDO• 40’ • video HD mm • F • Coul/Col • Int/Cast : Phillippe MORY, Chimène AKENDENGUE, Prince De CAPISTRAN, Olivier MESSA, Davide KAWAYE, Jeff Binet, Marcel SANDJA

 

18h30

Le Maréchalat du roi dieu  de Nathalie Pontalier 45′

Moyen métrage / documentaire

André Ondo Mba (A O M) vit à Libreville au Gabon avec ses deux fils dans une maison modeste. Il souffre de schizophrénie paranoïde aigue et est atteint de surdité. Au fil des années, il a développé un art graphique par l’écriture où il prêche les mythologies qui lui sont dictées depuis l’au-delà par son double immortel.

Ainsi, il écrit depuis plus de 20 ans sur les murs, les façades et autres parapets du paysage urbain librevillois. Le contenu de ses messages reste souvent hermétique pour les lecteurs qui s’y hasardent. Et André apparait comme une énigme.

R/D : Nathalie Pontalier • P.D : IMUNGA IVANGA Ph/C : Roland DUBOZE,• S :André pierre BEKALE • M : Jeanneton IPARI-GONDJOUT • 52’ • video HD • Coul/Col • Prod : IGIS 2011

 

19h15

L’épopée de la musique gabonaise  de Joël Moundounga (en présence du réalisateur) 52′

Moyen métrage / documentaire

Dans un studio de radio, un animateur, Placide Moryl reçoit le groupe de rap « Communauté Black ». Les membres de celui-ci lui expliquent leur démarche, plutôt originale, qui est une fusion de rythmes traditionnels et de sonorités modernes.

A l’issue de l’émission, Placide Moryl est en proie à ses pensées. Elles portent sur l’influence des musiques du reste du monde sur la musique gabonaise, sur la quasi inexistence d’archives de cette même musique et le besoin impérieux d’en rencontrer les acteurs majeurs.

Ainsi, commence pour lui une quête, qui va le conduire vers certains musiciens gabonais, dans laquelle il nous entraîne et s’efface  pour laisser les artistes interprètes compositeurs occuper la scène de l’écran.

R/D : Joël Moundounga • SC : Joël MOUNDOUNGA / IMUNGA IVANGA P.D : IMUNGA IVANGA •  Ph/C : Roland DUBOZE,• S :André pierre BEKALE M : Jeanneton IPARI-GONDJOUT • 52’ • video HD • Coul/Col • Prod : IGIS 2011

 

20h30

L’amour du diable de Melchy Obiang  (en présence du réalisateur) 108′

Gabon 2008

Omoye est un beau petit village dans la province du Haut Ogooué (Gabon), bien réputé pour la solidarité et l’harmonie qui règnent au sein de ses habitants. Parmi eux, il y’a Petit Papa, un jeune, paresseux de nature et adepte de la vie facile. Pourtant comme tous les autres jeunes du village, sa compagne Nicole et son ami ont compris que « l’homme gagnera son pain à la sueur de son front », de ce fait ils travaillent sans relâche pour réussir et s’épanouir en toute dignité. Un matin, du fait que sa grande sœur lui demande de nettoyer  la devanture de la maison, Petit Papa explose de colère exprimant une fois de plus son ras le bol pour cette vie de « souffrance » où il faut toujours travailler. Et pendant qu’il se lamente, une mystérieuse femme, aussi belle qu’une Déesse lui apparait et change à jamais sa vie. Sans le savoir, Petit papa vient d’être possédé par un démon qui voyage à travers l’univers, à la recherche de ceux qui laissent  l’esprit d’envie et de facilité s’installer en eux.

C’est ainsi qu’explose brusquement la vie de Petit Papa à la grande surprise de son entourage. Grosses voitures, argent et filles sont devenus le quotidien de celui que tout le monde courtise désormais. Mais ce succès brutal sera de courte durée car le prix à payer que sa nouvelle maitresse El diablo lui réclame sera le début de sa descente aux enfers.

Durée : 1h 48mn Genre : Fiction Lieu de tournage : Village Omoye (Haut Ogooué) Réalisation : Melchy OBIANG