Gabonreview.com se définit comme le magazine web du Gabon, indépendant et gratuit

PRÉAMBULE
La presse est libre de rechercher et d’analyser l’information, afin de la diffuser au public. GabonReview.com entend user de ce droit tout en respectant les règles et devoirs que lui imposent son statut de média international.

Les textes auxquels nous faisons référence sont les codes et chartes, nationaux ou internationaux des journalistes et les grands textes consacrés aux droits de l’Homme, qui proclament la liberté d’expression sous toutes ses formes : notamment la Déclaration universelle des Droits de l’Homme de 1948, le Pacte international relatif aux Droits civils et politiques et la Convention européenne de sauvegarde des Droits de l’Homme.

ARTICLE 1.
GabonReview.com et ses journalistes s’engagent, dans le respect des droits des citoyens à l’information, et dans la mesure de ses moyens, à rendre compte des activités politiques, économiques, sociétales et culturelles, respectueuses de la Constitution et des lois gabonaises. La rédaction est collectivement responsable des informations diffusées sur son média.

Toutefois, la rédaction ne peut parler que de ce qu’elle connaît et demande donc à toutes les forces en présence de la tenir informée de leurs activités, que ce soit sous forme d’emails, de dossiers de presse, d’invitations aux divers événements (conférences de presse, meetings, etc.) ou par l’intermédiaire d’un contact privilégié au sein d’une équipe de communication.

ARTICLE 2.
GabonReview.com et ses journalistes s’engagent au respect de la Charte de Munich (Déclaration des devoirs et des droits des journalistes), de la loi gabonaise et des principes universels d’éthique et de déontologie des médias. Ils s’engagent à assurer une couverture des événements dans le respect du principe d’exactitude et d’équilibre fondé sur la vérification des faits et la diversification des sources.

ARTICLE 3.
GabonReview.com et ses journalistes s’engagent à veiller à ce que les partis politiques et les groupes de pression n’utilisent pas leur support  pour propager des propos diffamatoires ou injurieux. GabonReview.com se donne le droit, pour ces motifs, d’interdire ou de supprimer de son site tout commentaire ne respectant pas ces conditions.

ARTICLE 4.
Les journalistes de GabonReview.com s’engagent à refuser tout avantage en numéraire ou en nature, quelles qu’en soit la valeur ou la provenance pour services rendus ou attendus de toutes organisations ou personnes. Ils s’interdisent de subir toute corruption active ou passive.

ARTICLE 5.
GabonReview.com et ses journalistes s’engagent à ne publier aucun propos qui incite à la haine. Ils s’interdisent la promotion de la violence sous toutes ses formes, notamment l’incitation à la révolte, au tribalisme, à la xénophobie, au racisme ou à la rébellion.

ARTICLE 6.
La hiérarchie des informations et l’importance du traitement éditorial et iconographique restent, quoi qu’il arrive, de l’appréciation et de la responsabilité exclusive de la Rédaction en Chef et de la Direction des publications du support et ne peuvent être imposés par personne d’autre.

ADDENDAS
Les commentaires sont “modérés”. C’est à dire qu’ils sont vérifiés puis validés s’ils ne contreviennent pas aux règles édictées plus haut, et en particulier dans l’article 5. D’autre part, sont automatiquement considérés comme indésirables les commentaires publicitaires, les spams, les remarques sans rapport avec l’article ou un commentaire précédents et les liens que nous jugeons inappropriés. De même, sont rejetés les textes incompréhensibles, écrits dans une autre langue que le français, rédigés en “langage” SMS, phonétique ou en majuscules.

Les emails fournis lors de la rédaction du messages servent aussi à abonner les lecteurs aux commentaires afin d’être avertis de l’arrivée d’autres épitextes. Il  restent invisibles aux autres visiteurs et moteurs de recherche et nous garantissons l’anonymat à nos lecteurs. Ils ne font l’usage d’aucune exploitation postérieure, que ce soit pour diffuser de la publicité ou simplement constituer des fichiers. Ils sont effacés par l’utilisateur lors de l’annulation de leur abonnement et, le cas échéant, peuvent être détruit sur simple demande du lecteur par le formulaire de contact.