Jan 27, 6 années ago

L’opinion des entraîneurs avant la confrontation Gabon-Maroc

L’opinion des entraîneurs avant la confrontation Gabon-Maroc

Gernot Rohr,  entraîneur des Panthères du Gabon

Gernot Rohr, entraîneur des Panthères du Gabon

«Nous sommes déterminés et sereins»

Coach, quelle appréciation faites –vous de votre prestation contre le Niger ?

C’est un groupe, si on regarde bien, qui s’est bien exprimé pleinement sur le terrain.  Qui a su faire fi des enjeux  et est demeuré serein. Techniquement, Les panthères, face aux Menna du Niger, se sont exprimées avec un collectif qui a bien fonctionné. On s’est imposé grâce à la conquête du ballon. Quand vous êtes bien mentalement, tout le reste suit. De plus, on a été à la hauteur dans les duels, au niveau de l’engagement physique.

La victoire des Panthères n’était-elle pas due à la faiblesse du Niger ?

On peut le voir comme ça, mais l’adversaire ne joue que lorsque vous le laissez jouer. Nous ne les avons pas laissés jouer. Il est vrai que le Niger n’est pas plus fort que le Maroc, mais c’était la même chose avec l’Afrique du Sud et l’Egypte, et ils ont gagné…

Comment comptez-vous aborder le deuxième match des Panthères contre les Lions de l’Atlas ?

Nous comptons aborder ce match, comme le premier,  avec détermination et sérénité. Pour le premier match, il y avait un énorme poids sur les épaules des joueurs, surtout au niveau des jeunes qui n’ont pas l’habitude d’évoluer devant quarante mille spectateurs. Et le match  amical contre le Brésil nous a permis de les mettre dans le bain pour acquérir de l’expérience. Et ils ont répondu présents au premier match. Pendant cette rencontre justement, nous avons géré la pression et c’est la même attitude qui va prévaloir contre le Maroc.

Quel est l’état d’esprit de vos joueurs avant ce match qui a des allures de revanche, quand on sait que le Gabon avait barré la voie au Maroc lors des éliminatoires de la CAN 2010 ?

Je ne me fie pas au passé. Je pense que le Maroc a généralement eu de la peine face au Gabon ; mais ce n’est plus la même équipe, encore moins le même coach. Ce n’est plus le même état d’esprit, car ils ont gagné l’Algérie par 4-0. C’est une équipe qui a de la qualité, des grands joueurs. Mais, sur le terrain, on n’a pas de complexe, on a de jeunes locaux qui ont pris conscience de leurs moyens et qu’ils veulent confirmer. C’est un travail fait depuis des mois pour la détection des jeunes joueurs ; et maintenant, on peut récolter les fruits de leur intégration. Tout cela doit se confirmer contre le Maroc et contre la Tunisie. Aussi, même si ce sera difficile, on est confiant.

 

Éric Gerets, entraîneur du Maroc

Eric Gerets, entraîneur des Lions de l’Atlas

«Le match contre le Gabon sera compliqué»

Dixit Eric Gerets, entraîneur des Lions de  l’Atlas du Maroc. Rencontré en plein entrainement mercredi dernier au stade Monédan de Sibang, le coach des Lions de l’Atlas du Maroc, répond à trois questions d’ « Esprit d’Equipe » et à travers lesquelles, il revient sur le moral de son équipe, ainsi que sur ce deuxième match crucial qui opposera son équipe aux Panthères du Gabon, le 27 janvier prochain.

Comment entrevoyez –vous votre prochain match contre les Panthères du Gabon ?

Eric Gerets :Le match contre le Gabon sera un match compliqué, difficile. Peut-être même plus difficile que celui contre la Tunisie.  Parce le Gabon est une très bonne équipe portée sur trois passes, une lancée et avec le public derrière. Mais, il faut cependant voir le meilleur Maroc.

Pensez-vous qu’il y a quelque chose à changer, pour le prochain match et sur le plan tactique dans votre équipe ?

Sur le plan tactique, des détails certainement et peut-être certains joueurs. Mais ça dépendra de la forme du jour, du fait que l’un ou l’autre joueur est malade ou blessé et donc, on ne peut pas l’aligner et l’on verra bien. On va suivre cela de près. Quand le match va avoir lieu, s’il y a le même engagement qu’il y avait à l’entrainement aujourd’hui, je n’ai pas de souci. Ça veut dire que ce match contre la Tunisie relève déjà définitivement du passé.

Le coach n’a-t-il pas peur que le Gabon lui barre la route, comme il y a près de trois ans au Maroc lors des éliminatoires du Mondial 2010?

C’est toujours possible. Mais il ne faut pas vivre dans le passé où, il y a eu beaucoup de choses qui se sont passées. Positives comme négatives. Moi, je vais sur le positif. La campagne que mon équipe a faite, lors des qualifications et avant d’arriver ici, était toute bonne. On a joué des matchs extraordinaires. Je veux me concentrer plutôt sur cela que sur ce qui s’est déjà passé il y a quelques années.

Partager "L’opinion des entraîneurs avant la confrontation Gabon-Maroc" via

Aucun commentaire

Écrire un commentaire

Plus dans ACTUALITÉS
Fév 12, 6 années ago

Zambie, les raisons d’un exploit

Zambie, les raisons d’un exploitUn sélectionneur émérite qui sait faire gagner une équipe au collectif et au mental redoutables. Du fait d’avoir été battus par une surprenante équipe zambienne  mercredi soir à Bata, lors  des demi-finales de la 28e édition de la coupe d’Afrique des ...

Fév 10, 6 années ago

Les meilleurs matchs de la CAN

Les meilleurs matchs de la CANSur les 30 rencontres qui se sont déjà déroulées depuis le coup d’envoi de cette 28ème édition de la Coupe d’Afrique des nations, certaines ont marqué les mémoires. Cela, de par leur enjeu, de l’intensité du jeu et du suspense ...

Fév 9, 6 années ago

Les réaction à Mali-Côte d’Ivoire

Les réaction à Mali-Côte d’IvoireFrançois Zahoui (sélectionneur de la Côte d`Ivoire) : « On s`attendait à un match très, très difficile. On a souffert au niveau des nerfs. Nos deux poteaux et nos occasions gâchées les ont mis en confiance. Il fallait gérer les moments ...