Le président de la République se rend ce mardi 20 mars dans la capitale rwandaise, où il prendra part le 21 mars prochain au sommet extraordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine sur le lancement de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA). Ci-après, le communiqué de la direction de la Communication présidentielle.

Ali Bongo et Paul Kagamé, en février 2018, à Kigali. © DCP-Gabon

 

Le Président de la République, Son Excellence Ali Bongo Ondimba, est attendu (le 20 mars, ndlr) à Kigali où il prendra part le 21 mars prochain au Sommet extraordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine sur le lancement de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA).

Au cours de ces assises, les dirigeants africains de 54 pays, dont le Président Ali Bongo Ondimba, plancheront essentiellement sur la signature de cet accord historique qui devrait faire du continent la plus grande zone de libre-échange créée depuis la formation de l’Organisation mondiale du commerce.

Engagé dans un vaste programme de diversification de son économie et d’accroissement de sa compétitivité dans les secteurs industriel et des services, le Gabon compte parmi les pays favorables à cette réforme économique à l’instar du pays frère, le Rwanda et de bien d’autres.

Cette session extraordinaire de la Conférence de l’Union africaine a été initiée en janvier dernier lors du 30ème Sommet de cette instance continentale auquel le chef de l’Etat avait activement pris part.

La direction de la Communication présidentielle