L’artiste et musicien sénégalais, Youssou Ndour, a été nommé ministre de la Culture et du tourisme. La star sénégalaise était descendue dans la rue et avait rejoint le camp adversaire lorsque sa candidature à l’élection présidentielle au Sénégal, avait été rejetée. Son alliance à l’ex-candidat Macky Sall, aura finalement payé.

Youssou N'Dour prononce un discours à Dakar au début de la campagne présidentielle, le 5 février 2012.   © PC/AP/Gabriela Barnuevo

La star sénégalaise, Youssou Ndour, fait partie du premier gouvernement issu de la magistrature du nouveau président du Sénégal Macky Sall. La mobilisation de l’artiste lors des présidentielles 2012, a finalement porté ses fruits. Le chanteur de 52 ans, blessé lors des manifestations de l’opposition en février dernier, a été nommé ministre de la Culture et du Tourisme.

Après avoir évolué dans le monde de la musique et des affaires, Youssou N’Dour va désormais devoir se faire un nom dans le monde politique, une nouvelle voie qui s’ouvre à lui. Une question se pose pourtant: l’homme de scène ne sera-t-il pas confronté à un réel problème, celui des conflits d’intérêts ? Rappelons que le fils de la Médina possède L’Observateur, un grand quotidien national, la radio RFM et la télévision TFM. Une interrogation étant d’autant plus la bienvenue lorsque l’on se réfère aux récents propos tenus par le chanteur au journal La Croix : «Être à la fois un patron de presse et exercer des responsabilités politiques, ce n’est pas, moralement possible à mes yeux. Si cela se présente, j’en tirerai les conclusions qui s’imposent».

Désormais embarqué sur le bateau de la politique, «You», aura vraisemblablement du pain sur la planche !