Imaginée par trois surfeurs bretons, l’aventure Lost In The Swell a effectué une expédition au Gabon sur 400 kilomètres de côtes, dont les merveilles seront à l’affiche du troisième volet de la web-série, le 10 mars prochain sur Youtube.

Les trois compères lors de leur séjour au Gabon. © blog.surf-prevention.com

 

Après avoir sillonné les côtes bretonnes, tenté le pari fou de la survie sur une île déserte en Indonésie et découvert de nouveaux spots sur les îles Salomon, le célèbre trio de surfeurs bretons de Lost In The Swell s’est rendu au Gabon, l’été dernier, où il a tourné le troisième volet de sa web-série : Le Paradis perdu.

En fat-bikes, le trio de trentenaires bretons, Ronan Gladu, Aurélien Jacob et Ewen le Goff, toujours en quête de nouvelles vagues, a défié des conditions extrêmes le long des côtes gabonaises, rencontré des populations locales et découvert une faune unique au monde. La zone sélectionnée pour cette nouvelle expédition s’étendait sur 400 kilomètres le long des côtes gabonaises, présentées comme la plus grande étendue de plage restée «intacte» de l’Afrique équatoriale.

Quelques moments de l’aventure gabonaise de Lost In The Swell. © blog.surf-prevention.com

Bordée de lagunes, mangroves, marais, savanes, forêts et parcs naturels, elle est difficilement accessible et peu de personnes s’y aventurent. Un environnement contrastant cependant avec le climat politique de l’époque (au moment du tournage), à la veille de l’élection présidentielle ayant mis le pays sans dessus dessous. Une situation ayant contraint, malheureusement, les trois aventuriers à écourter leur voyage.

Ils n’en ont pas moins gardé un bon souvenir de leur expédition en terre gabonaise. «On s’est rendu compte qu’il était vraiment difficile d’évaluer la qualité des vagues depuis un bateau positionné derrière le line-up. En passant par la plage, on peut plus facilement repérer les bancs de sable et accéder à des zones qui n’ont jamais vu l’être humain», a raconté Ewen le Goff, relayé par blog.surf-prevention.com.

Jour après jour, les trois aventuriers ont ainsi sillonné la côte, bivouaquant dans des zones de surf exceptionnelles. Une traversée qui les a mené tour à tour dans des eaux troubles et poissonneuses infestées de requins, des lagunes remplies de crocodiles et d’hippopotames et où s’aventurent des éléphants.

Leur production sera diffusée le 10 mars prochain sur Youtube, avec un clin d’œil sur la nécessité de préserver la beauté de la planète, face à la pollution grandissante.