Entièrement réalisé sur fonds propres, le siège du mouvement associatif dédié aux femmes, dans le quatrième arrondissement de Libreville, a été inauguré le 20 février.

Le siège de «L’Appel des Mille et Une» (à l’étage) dans le quatrième arrondissement de Libreville. © Gabonreview

 

Dix mois après sa création, le mouvement associatif «L’Appel des Milles et Une» s’est doté d’un siège, inauguré le 20 février à Libreville. Présentée comme le «siège de la défense des droits de la femme», la structure participera à l’atteinte des objectifs de l’association.

Nicole Assélé visitant le siège du mouvement associatif. Et, un plan de l’intérieur. © Gabonreview

«Il nous fallait un siège où nous abriter. Et, surtout, où nous pouvons accoucher des idées, des projets et des initiatives en faveur de la prise en charge des femmes», a déclaré la présidente de l’association. «Cette maison qui sera désormais notre maison (…) la maison de toutes les femmes qui pensent comme nous, est le lieu où pourront être menées les activités découlant de nos objectifs principaux. Et, où tous ceux et celles qui le désirent pourront non seulement trouver les informations sur notre mouvement, mais également y adhérer», a ajouté Nicole Assélé.

Selon la présidente de «L’Appel des Mille et Une», le succès de cette «maison» dépendra du bureau exécutif et de l’ensemble des adhérentes. «Sa fréquentation sera la preuve que notre décision de créer un tel lieu répondait bien aux attentes et objectifs que nous nous sommes fixés et que, à partir d’aujourd’hui, tout le monde saura où nous trouver», a-t-elle indiqué.

La présidente du mouvement associatif a rappelé à cette occasion le plan d’action 2018. Il repose sur des campagnes scolaires et sensibilisations dans trois établissements d’enseignement secondaires de Libreville, autour du thème central «Jeune fille, prépares ton avenir». Le mouvement a aussi prévu une conférence-débat à Port-Gentil sur le thème «Femmes, connais-tu tes droits ?».

Ce plan d’action atteindra son apogée à l’occasion de la journée internationale de la femme, avec le thème «La lutte contre la cybercriminalité des femmes». Deux ateliers sont prévus à cet effet, le 8 mars à Libreville.

Créé en mai 2016, «L’appel des Mille et Une» se veut un rassemblement citoyen et apolitique de femmes gabonaises, conscientes des enjeux et défis qui sont les leurs, pour leur essor et leur avenir. Implanté sur l’ensemble du territoire l’intérieur, il compte près de 2000 membres.