Le mouvement féministe a organisé un vide-grenier le 2 juin à Libreville. Objectifs : promouvoir le «partage» entre les adhérentes et renflouer les caisses de l’association par la même occasion.

Les adhérentes de «L’Appel des Mille et Une» ont organisé un vide-grenier, le 2 juin 2018 à Libreville. © Gabonreview

 

Quelques produits du vide-grenier et Zohra Ndong Mba. © Gabonreview

Rassemblement populaire au cours duquel des particuliers exposent les objets dont ils n’ont plus besoin, afin de s’en départir en les vendant aux visiteurs, un vide-greniers a été organisé par le mouvement féministe «L’Appel des Mille et Une», le 2 juin à Libreville. Ventes de vêtements, chaussures et accessoires de beauté, notamment, étaient au rendez-vous. Organisée sous le signe du «partage», cette braderie a été initiée à l’occasion du 2e anniversaire de l’association.

«Nous célébrons aujourd’hui nos deux ans d’existence. Et à cette occasion, nous avons décidé d’organiser un vide-greniers sous le signe du partage», a souligné la vice-présidente de «L’Appel des Mille et Une». Selon Zohra Ndong Mba, l’événement était exclusivement réservé aux adhérentes de l’association. «La particularité de cette initiative est que chaque membre a apporté des affaires. Le vide-greniers est exclusivement réservé à nos adhérentes, aucun stand n’a été ouvert par une non-membre, une autre association ou un partenaire quel qu’il soit», a-t-elle précisé.

Mouvement autonome, «L’Appel des Mille et Unes» fonctionne en grande partie grâce aux cotisations et donations de ses membres. Les fonds générés par ce vide-grenier participeront au financement des activés de l’association. «Nous n’avons pas encore décidé à quoi serviront les fonds. Mais dans un premier temps, nous pouvons affirmer que c’est pour renflouer les caisses de L’Appel des Mille et Unes. C’est aussi une manière pour chacune des adhérentes de montrer son appartenance à notre mouvement. En d’autres termes, c’est leur manière de participer», a indiqué Zohra Ndong Mba.

Si aucun détail n’a filtré sur la prochaine opération de ce moment de «partage», Zohra Ndong Mba a assuré qu’il y en aura une autre dans les tout prochains jours. «Cette activité est énergivore et beaucoup d’adhérentes ont des postes à responsabilité. Mais ce dont je suis sûr, c’est qu’avant les grandes vacances il y aura un nouveau vide-greniers», a-t-elle conclu.