Dans un bref message adressé mercredi à la diaspora gabonaise qui le soutient depuis la présidentielle d’août 2016, le président de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) a montré sa conviction quant à l’atteinte de «la victoire finale» promise et attendue depuis plus de deux ans.

Jean Ping, en août 2018, à Libreville. © Gabonreview

 

Alors que sa prise de parole officielle date de plusieurs semaines après la cérémonie dite d’«hommage aux martyrs», en août dernier, Jean Ping a adressé un bref message ce mercredi 10 octobre aux Gabonais de l’étranger. Sur la page Facebook de Life Africa TV, il les a encouragés «à continuer le combat» lancé depuis plus de deux ans, qui vise à réclamer sa victoire supposée à la présidentielle d’août 2016 au Gabon.

L’opposant principal à Ali Bongo, presque reclus dans son domicile des Charbonnages à Libreville depuis plusieurs mois, n’a pas manqué de réaffirmer son objectif : «la victoire finale». Celle-ci, à en croire l’intéressé et ses soutiens, devrait le conduire au palais de la présidence de la République. D’autant qu’il n’a pas cessé de se présenter comme «le président élu du Gabon».

Comme pour convaincre ses partisans de ce que «la victoire finale» est proche, l’ancien président de la commission de l’Union africaine tient ces derniers jours des réunions avec ses proches soutiens, parmi lesquels Jean François Ntoutoume Emane et Jean Eyeghe Ndong. Quelque chose se trame-t-il vraiment aux Charbonnages ? Les fervents supporters de Jean Ping assurent que oui quand d’autres, au sein de l’opposition, ne cachent plus leur scepticisme. Du côté du pouvoir, rien ne semble inquiéter dans les «manœuvres» de l’ancien candidat à la présidentielle d’août 2016.