Dans le cadre de la campagne de vaccination contre la rougeole lancée le 19 avril au Gabon, Sylvia Bongo et son époux se sont rendus le 20 avril à Lambaréné pour encourager les populations à faire vacciner leurs enfants.

Sylvia Bongo et le chef de l’Etat, Ali Bongo au dispensaire d’Atsie de Lambaréné, le 20 avril 2017. © Gabonreview

 

Ali Bongo à Lambaréné, le 20 avril 2017. © Gabonreview

Après avoir officiellement lancé la campagne de vaccination le 19 avril à Libreville, Sylvia Bongo s’est rendue à Lambaréné, pour encourager les populations à faire vacciner leurs enfant contre la rougeole. Accompagnée de son époux, Ali Bongo, la première dame est allée exhorter les populations de la province du Moyen-Ogooué, considérée comme l’une des provinces les plus affectées par la rougeole, à se mobiliser pour protéger leurs enfants contre cette maladie.

«Chers parents, nous vous encourageons à faire vacciner vos enfants contre la rougeole. Cette maladie constitue un danger pour nos enfants. Donc incitez tous ceux qui sont autour de vous à venir vacciner gratuitement les enfants. Car, il en va de leur vie. La vaccination est pour l’instant, la seule arme dont nous disposons pour empêcher la rougeole de se propager. Et cet objectif nous pouvons l’atteindre avec l’adhésion de tous», a déclaré Sylvia Bongo.

Consciente de la dangerosité de la rougeole sur la santé des enfants, Sylvia Bongo s’est voulue pédagogue pour mieux convaincre les parents, notamment dans les deux sites retenus pour cet exercice. Au dispensaire d’Atsie, dans le 2e arrondissement de Lambaréné, elle a félicité les agents vaccinateurs pour le travail abattu, avant d’administrer les gouttes de la vitamine A prévue dans le cadre de cette vaccination aux enfants de 9 mois à 5 ans. Le même geste a été effectué à la halte-garderie de Mousamou Pongou, dans le premier arrondissement de Lambaréné.

© Gabonreview

En ce qui concerne la province du Moyen-Ogooué, 7729 enfants de 9 mois à 5 ans ont été recensés pour la vaccination. 40 équipes de trois agents chacune, constituées de deux vaccinateurs et un volontaire, sont mobilisées par la direction régionale de santé du Moyen-Ogooué à cet effet.

Ce personnel se chargera de vacciner tous les enfants recensés dans le cadre de cette campagne. En plus de la vitamine A, destinée au renforcement du système humanitaire, les enfants seront vaccinés de 0, 5 millilitres de Rouvax qui constitue le vaccin anti rougeole.

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga