Du 28 mai au 2 juin 2018, Eric Jacob Beniziri et les urologues gabonais procéderont aux interventions chirurgicales sur des patients atteints de pathologies urologiques.

Le docteur Eric Jacob Beniziri interprétant une radiographie le 28 mai 2018. © Gabonrview

 

Le chirurgien urologue du Centre d’urologie et d’andrologie de Nice, Eric Jacob Beniziri, effectuera du 28 mai au 2 juin des consultations et des interventions chirurgicales à Libreville.

«J’espère qu’on rend service à la population gabonaise. Je suis de nouveau ici, parce que c’est souhaité et sollicité par le chef de l’État qui souhaite que l’activité urologique soit maintenue et que la formation et la transmission de l’expertise soient poursuivies», a confié le docteur Eric Jacob Beniziri.

Selon les chiffres combinés par la CNAMGS, depuis la signature du partenariat en 2014 entre la CNAMGS et le chirurgien urologue, ce sont plus de 1500 consultations et près de 400 interventions chirurgicales qui ont été réalisées aux bénéfices des patients gabonais.

© Gabonrview

«Quand on fait attention à nos chiffres des quatre dernières années, on se rend bien compte qu’on ne vient pas pour rien. C’est bien la preuve que cela a servi au moins à la population gabonaise, et à tous ceux qui nous ont suivi dans cette mission de près ou de loin. Ce que nous réalisons, ne se voit nulle part ailleurs, quand on fait les moyennes, je parle même des moyennes européennes, ça dépasse les limites de l’entendement pour chaque urologue», a-t-il souligné.

Au cours des quatre jours d’activité médico-chirurgicale, le Dr Eric Jacob Benizri prendra en charge les patients atteints de pathologies rénales, vésicales, tumorales, prostatites et infectieuses. Le médecin s’occupera également des calculs rénaux et des malformations des organes génitaux eu urinaires. «L’objectif est de limiter les évacuations sanitaires des patients à l’étranger et d’opérer le transfert des compétences aux urologues gabonais», précise le communiqué de la CNAMGS. Les journées médico-chirurgicales sont organisées par la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale, (CNAMGS), en partenariat avec le service de Santé militaire.