En prélude à la journée mondiale de l’environnement, prévue le 5 juin prochain, et à la grande rencontre des Nations-unies sur les changements climatiques à Paris, l’agence de marketing événementiel BtoB Gabon a dévoilé, le 14 avril dernier, les innovations du projet défilé carnaval 2015.

Elisabeth Ogoula Bellerose et ses partenaires de la biodiversité. © Gabonreview

Elisabeth Ogoula Bellerose et ses partenaires de la biodiversité. © Gabonreview

 

Mandatée par les partenaires de la biodiversité (l’Union Européenne, Ecofac-Rapac, CEEAC et l’institut français du Gabon), la directrice de BtoB Gabon, Elisabeth Ogoula Bellerose, a récemment rencontré les directeurs d’écoles primaires publiques et privées de la capitale. Au cours de ce point-presse tenu le 14 avril dernier, il était question d’expliquer les objectifs du projet «défilé carnaval» animé par les élèves de 4e et 5e année.

Les directeurs d’écoles écoutant les explications d’Elisabeth Ogoula Bellerose. Et, un exemple de poubelle à base de bouteilles plastiques recyclés. © Gabonreview

Les directeurs d’écoles écoutant les explications d’Elisabeth Ogoula Bellerose. Et, un exemple de poubelle à base de bouteilles plastiques recyclés. © Gabonreview

Placée sous le thème «Les enfants nos ambassadeurs», la sixième édition de cette manifestation de sensibilisation des adultes par les petits, comportera cinq temps forts qui, permettront aux participants de comprendre les enjeux de la lutte contre le réchauffement climatique. Il s’agira du ramassage et du recyclage des bouteilles, d’un concours national de dessin, d’un carnaval de sensibilisation dans une vingtaine d’écoles de Libreville et des communes voisines, d’excursions bio et d’un défilé carnaval.

Depuis 2010, le défilé carnaval des enfants des écoles primaires est devenu un événement marquant de l’agenda culturel et festif des organismes en charge de la préservation de l’environnement. La nouveauté cette année : l’Hôtel de Ville de Libreville et les mairies d’arrondissement font leur entrée dans cet événement ludique, d’échange et de divertissement. «Nous partirons sur des actions basiques et pas des choses compliquées pour des enfants. Les partenaires, mon équipe et moi, avions eu l’idée de faire une espèce de collecte de bouteilles et de créer des poubelles avec ces objets recyclés. La deuxième idée est celle de laisser émouvoir le côté imaginaire des enfants à travers l’organisation d’un concours de dessin, intitulé «Imagine la terre». Chaque enfant est invité à imaginer la terre comme dans ses rêves», a expliqué Elisabeth Ogoula Bellerose.

Durant les cinq dernières années, le défilé carnaval a permis de sensibiliser plus de 14 000 enfants, d’une quarantaine d’écoles de Libreville sur les éco-gestes simples à pratiquer dans la vie de tous les jours pour la préservation de l’environnement.