L’organisation de la compétition cycliste internationale a distillé quelques statistiques avant le coup d’envoi de la 13e édition. Comme le nombre de nationalités à avoir remporté au moins une victoire d’étape ou encore la régularité du Maroc, qui cumule 12 participations d’affilée à la Tropicale.

tropicaleamissabongo.com

 

En attendant la 13e édition de la Tropicale Amissa Bongo, dont le coup d’envoi sera donné le 15 janvier, les organisateurs sont revenus sur certaines statistiques de la compétition cycliste internationale. Depuis sa création en 2006, c’est la cinquième fois que la Tropicale sortira de ses frontières. Après Ebolowa en 2011, 2013 et 2014, la localité d’Ambam, toujours au Cameroun, accueillera la course une nouvelle fois après 2016.

Le chiffre six est également mis en relief par les organisateurs. Celui-ci renvoie au nombre de coureurs de nationalités différentes à avoir remporté une étape durant une même édition. C’était en 2009. En 2017, ils étaient cinq. Le nombre 13 est aussi mis en lumière par l’organisation. Soit le nombre de passages de la Tropicale dans la province de l’Estuaire la plus visitée depuis 2006, devant le Moyen-Ogooué (12) et le Woleu-Ntem (sept).

Par ailleurs, la ligne de départ à Kango enregistrera la présence de cinq coureurs à avoir déjà remporté au moins une victoire d’étape. A commencer par le recordman Yohann Gène. Le Français qui en compte déjà sept à son actif, aura certainement à cœur de consolider son avantage pour rester le plus longtemps dans les annales de l’épreuve gabonaise.

Il y aura aussi son compatriote et coéquipier de Direct Energie, Adrien Petit, qui pointe à quatre succès. Trois autres coureurs représentants du continent africain font également partie de ce cercle très restreint d’anciens lauréats : le Rwandais Bonaventure Uwizeyimana, vainqueur en 2014 à Kango ; le Marocain Adil Jelloul qui se souviendra de sa victoire à Ambam en 2016 ; et, l’Erythréen Meron Abraham vainqueur lors de la dernière étape l’an dernier à Libreville.

Aussi, les organisateurs ont-ils tiré leur chapeau à l’équipe nationale du Maroc. Les Marocains participeront pour la 12e fois de suite à la compétition, dont ils n’ont raté que la première édition en 2006. Sept étapes seront au programme de cette 13e édition : Kango-Lambaréné, Ndendé-Fougamou, Fougamou-Lambaréné, Ndjolé-Mitzic, Oyem-Ambam, Bitam-Oyem et Bikélé-Libreville.

Deux étapes font partie des cinq plus longues de l’histoire de la Tropicale. Ndjolé-Mitzic (182 kilomètres) et Ndendé-Fougamou (173 kilomètres) se rapprochent de la distance maximale jamais atteinte entre Lambaréné et Mouila, en 2013 et 2014, longue de 190,4 kilomètres.