Déjà vainqueur à Lambaréné, mercredi dernier, le vétéran de l’équipe Sporting-Tavira a récidivé ce 20 janvier sur la 6è étape de la Tropicale Amissa Bongo, courue entre Bitam et Oyem.

Tropicale Amissa Bongo

 

Rinaldo Nocentini, l’Italien de Sporting-Tavira, a remporté sa deuxième victoire sur la Tropicale Amissa Bongo lors de la 6e étape, courue hier sur 107 kilomètres entre Bitam et Oyem.

S’extirpant du peloton qui venait de rattraper l’échappée de l’Erythréen Tesfom Okubamariam, Nocentini a fait preuve d’expérience en en attaquant dans la dernière montée du circuit final. Seul l’Erythréen Solomon Zemenfes a tenté, en vain, de lui donner la réplique jusqu’à la ligne d’arrivée. Jaloux de sa première place au classement général, Joseph Areruya (Rwanda) a pu déjouer les attaques de ses adversaires, notamment Damien Gaudin (Direct Energie), dans le dernier tour du circuit final, et l’Allemand Nikodemus Holler (Bike Aid) sur la dernière montée. Il a pu ainsi porter le maillot jaune pour la 3e fois consécutive.

Rinaldo Nocentini (le «vétéran») qui avait déjà remporté, mercredi, la 3e étape (Fougamou-Lambaréné) a couvert le Bitam-Oyem en  02h32’48”, temps identique à celui de l’Érythréen Zemenfes Salomon. La 3e place de l’étape est revenue au Rwandais Joseph Areruya. Ayant fait 02h32’52”, ce dernier a réussi à conserver le leadership de la course, du fait d’avoir 18 secondes d’avance sur l’Allemand Nikodemus Holler (Bike Aid) et 38 secondes sur le Français Damien Gaudin (Direct Energie).

Ce dimanche, le peloton affronte les 140 kilomètres de la septième et dernière étape, entre Bikélé et Libreville.