Grimpeur Rwandais, Joseph Areruya s’est adjugé la quatrième étape de la Tropicale Amissa Bongo, ce jeudi 18 janvier. Il s’empare également du maillot jaune.

© tropicaleamissabongo.com

 

Sur une distance de 182,5 km, qu’il n’avait encore jamais eu l’occasion de courir, Joseph Areruya, Rwandais de 21 ans, a remporté la 4ème  étape de la Tropicale Amissa bongo, qui se courait entre Ndjole et Mitzic. Il a décroché, à la même occasion le maillot jaune qu’endossait l’Australien Brenton Jones.

Annoncée comme l’étape la plus dure de l’édition, le parcours était vallonné, se terminant par une légère côte de plus d’un kilomètre jusqu’à la ligne d’arrivée. Le jeune homme a entrepris de se lancer à la poursuite d’une échappée de 9 hommes partis après 20 km seulement de course. Il a continué de rester dans les roues de professionnels lorsque Damien Gaudin (Direct Energie) et Nikodemus Holler (Bike Aid) se sont lancés à l’attaque, suivis par Ilia Koshevoy, le Biélorusse de Wilier-Triestina. Le quatuor de tête s’est ainsi formé qui a fini en duo lorsque le jeune Rwandais a entrepris de se lancer seul, à 2 kilomètres de l’arrivée, le Biélorusse ne le laissant pas faire jusqu’à la ligne d’arrivée. L’enfant du pays des Mille Collines qui avait encore une réserve d’énergie, l’a remporté au sprint. «C’était très éprouvant mais j’ai bien géré mes efforts. Je ne connaissais pas les trois autres coureurs de l’échappée, donc je me suis occupé seulement de ma course. Je n’ai rien calculé, je me sentais fort aujourd’hui.»

Joseph Areruya est le 2ème Rwandais à remporter une étape sur la Tropicale Amissa Bongo après Bonaventure Uwizeyimana vainqueur en 2014 à Kango. Il est aussi le dixième africain à décrocher une étape sur l’épreuve gabonaise depuis 2006.